AccueilRhône3 questions à Antoine Ginestet, responsable des Indications géographiques (IG) à l'INPI

3 questions à Antoine Ginestet, responsable des Indications géographiques (IG) à l'INPI

L'Institut national de la propriété industrielle vient d'homologuer une Indication géographique « Pierres marbrières de Rhône-Alpes ». La gestion et la défense de cette IG sont déléguées à l'association Rhônapi, qui rassemble les professionnels de la filière.
3 questions à Antoine Ginestet, responsable des Indications géographiques (IG) à l'INPI
Euromarbles

Rhône Publié le ,

Comment s'est déroulée l'homologation pour les « Pierres marbrières de Rhône-Alpes » ?

L'essentiel du travail a été réalisé en amont par l'organisme de défense et de gestion des entreprises de la filière, en l'occurrence l'association Rhônapi, créée en 2015 et basée à Montalieu-Vercieu, dans l'Isère. Nous avons assisté l'association dans la rédaction des contenus du cahier des charges qui a conduit au dépôt du projet en février 2019. Ensuite, la phase d'enquête publique, qui a duré deux mois, de mi-avril à mi-juin, a recueilli 85 % d'opinions favorables.

L'homologation a été actée le 29 novembre par publication au Journal officiel. Une Indication géographique distingue un produit originaire d'une zone géographique déterminée et qui possède des qualités, une notoriété ou des caractéristiques liées à ce lieu d'origine. Les pierres marbrières de Rhône-Alpes sont issues de la même strate géologique. La zone d'extraction concerne les départements de l'Isère, de l'Ain et de l'Ardèche, auxquels s'ajoutent les départements de la Drôme, de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie, qui accueillent des activités de transformation et de façonnage. La pierre marbrière de Rhône-Alpes est une roche compacte, caractérisée par sa texture fine et sa couleur qui peut varier du beige rosé brun jusqu'au gris jaune.

Quel est l'intérêt de cette IG pour les entreprises et pour les consommateurs ?

Cette IG permet aux entreprises et aux artisans de mieux défendre leur produit en luttant plus efficacement contre la concurrence déloyale et les contrefaçons, mais aussi en valorisant mieux leur produit grâce à la mutualisation des opérations de communication et de promotion. Pour les consommateurs, c'est un gage de qualité et une garantie officielle de l'authenticité d'un produit. Cette IG des pierres marbrières de Rhône-Alpes, la première de la région, permet également aux collectivités locales de mettre en valeur un patrimoine et des savoir-faire spécifiques à un territoire. Les pierres marbrières de Rhône-Alpes ont été utilisées pour de nombreux bâtiments renommés dans le monde entier : le théâtre d'Orange, les arènes de Nîmes, la cathédrale Saint-Jean de Lyon, la bibliothèque nationale de Paris, l'Empire State Building à New York, le Capitole à Washington, le palais impérial Meiji à Tokyo, l'Escurial en Espagne…

Comment les entreprises peuvent-elles utiliser cette IG ?

Huit entreprises, opérateurs initiaux du projet et membres de Rhônapi, vont se faire certifier par Certifaq pour pouvoir apposer le logo de l'indication géographique. Il s'agit de l'Atelier de la Pierre à Hauteville, de l'Atelier Pierre Créative à Champdor, de la Carrière et Marbrerie de Labeaume, des Carrières Dauphinoises, d'Euromarbles et des Carrières du Bugey à Porcieu-Amblagnieu, de Deluermoz et de la Marbrerie Générale du Rhône à Lyon. En tout, une cinquantaine d'entreprises pourraient être intéressées par cette IG. La durée de vie de cette dernière est illimitée, mais les entreprises sont régulièrement contrôlées : tous les trois ans pour les carrières et tous les ans pour les transformateurs.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?