Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

3 questions à :Evan Raymond, Lauréat du concours général des lycées et des métiers 2019

le - - Actualités

3 questions à :Evan Raymond, Lauréat du concours général des lycées et des métiers 2019
DR - Evan Raymond à gauche, en compagnie des autres lauréats

Evan Raymond, est lauréat du concours général des lycées et des métiers 2019 dans la catégorie « Maintenance des matériels »

Qu'est-ce qui vous a amené à suivre cette formation en maintenance des matériels d'espaces verts ?

J'ai choisi cette option parce que j'ai été amené à travailler depuis longtemps sur du matériel d'espaces verts. Mes parents sont maraîchers et cela fait des années que je m'occupe de la réparation du petit matériel. J'ai toujours aimé comprendre comment fonctionnaient ces outils et je suis réellement impressionné par la technologie que les constructeurs parviennent à intégrer dans d'aussi petits matériels. Il y a un formidable travail de recherche qui est mis en oeuvre pour les optimiser, eux qui imposent à la fois des contraintes de taille, de praticité, d'ergonomie et de prix. Après une formation classique, j'ai donc choisi de passer un Bac pro à la MFR de Saint-Martin-en-Haut.

En quoi cette formation vous a-t-elle séduit ?

Tout d'abord parce que le Bac pro Maintenance des matériels regroupe les options matériels agricoles, matériels de travaux publics et de manutention et matériels d'espaces verts. Nous avions une classe qui regroupait les trois spécialités et je trouvais passionnant de réfléchir en fonction des matériels étudiés. Cela m'a permis de découvrir et de comprendre leurs spécificités. Il y a des différences fortes entre eux, ne serait-ce que par leur motorisation et leurs vocations respectives. Néanmoins, un système reste un système, et l'analyse de celui-ci demeure la même. Dans le même temps, pour me spécialiser, j'ai fait mon apprentissage dans une entreprise de Mornant, la société Guize, qui est tournée exclusivement vers la maintenance de matériels d'espaces verts. Elle intervient sur les tondeuses, les tronçonneuses, les broyeurs de végétaux… Il y avait donc une véritable complémentarité entre la formation suivie au lycée et le travail effectué dans l'entreprise.

Après votre première place au Concours général des lycées et des métiers, le Bac pro constitue- t-il un aboutissement à vos yeux ou une simple étape ?

Non, ce n'est pas un aboutissement bien entendu. Je souhaite maintenant me tourner vers les autres matériels agricoles. J'ai hésité à la sortie de mon Bac pro pour savoir ce que j'allais faire une fois mon diplôme en poche, et j'ai finalement décidé de me focaliser sur un BTS dédié aux matériels agricoles. Cela devrait m'ouvrir plus de portes et me donner plus de latitudes dans mes choix professionnels à l'avenir. À la rentrée prochaine, je vais donc intégrer la MFR de Moirans, dans l'Isère, qui a un pôle agro équipements, pour suivre les cours du BTS Techniques et services en matériels agricoles. Ensuite, je me destine aux métiers de techniciens supérieurs en maintenance de matériels agricoles. Le poste qui m'intéresse tout particulièrement est celui d'inspecteur technique, car il permet d'être au plus près des relations avec la marque, tout en travaillant sur le terrain pour résoudre les dysfonctionnements. Néanmoins, en fonction de la suite que je donnerai à mes études, je serais peutêtre en mesure d'envisager un travail dans la conception de matériels, avec toute la phase de recherche qui en découle.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer