Accueil3 questions à Jean-Baptiste Oliver, Chef de l'agence Colas de Chablais (Haute-Savoie)

3 questions à Jean-Baptiste Oliver, Chef de l'agence Colas de Chablais (Haute-Savoie)

Afin de faire face aux difficultés rencontrées pour recruter des salariés sur certains postes spécifiques, l'agence Colas de Chablais a initié un chantier-école à Perrignier, qui a permis de former 20 personnes.
3 questions à Jean-Baptiste Oliver, Chef de l'agence Colas de Chablais (Haute-Savoie)
DR - Les participants au chantier-école de Perrignier, réunis autour de Jean-Baptiste Oliver (au centre)

Publié le ,

Concrètement, comment cette opération a-t-elle été organisée ?

Nous avons mis en place un partenariat avec la Région et divers organismes locaux, comme Adecco, Pôle Emploi et la Mission locale de Thonon, de façon à proposer des formations qualifiantes à des personnes en recherche d’emploi au travers d’un dispositif Cared (Contrat aidé de retour à un emploi durable). Nous avons déployé cette action sur deux formations. Elles ont réuni une vingtaine d’intéressés, à qui nous avons proposé des qualifications sur des postes qui sont aujourd’hui en tension dans notre secteur d’activité. Les personnes qui ont suivi ces formations sont âgées de 20 à 53 ans et elles n’avaient pas forcément d’expérience dans les TP. Le recrutement a été effectué sur le secteur de la Haute-Savoie, pour répondre à un besoin local. Mais l’opération peut naturellement être dupliquée sur d’autres territoires, car il y a un véritable manque pour certaines qualifications dans l’ensemble de la profession.

Où et comment ces chantiers ont-ils été réalisés ?

Nous avons construit de toutes pièces un chantier-école à Perrignier, où est installée notre agence. Plusieurs morceaux de chantiers ont été réalisés en fonction de l’avancement de la formation, qui a duré sept semaines à partir de mi-février, et qui comprenait une partie théorique et une application sur le terrain. La formation théorique a été dispensée en salle et, à cet effet, nous avons mis en place des bungalows dans lesquels les formateurs ont présenté théoriquement ce que les « candidats » allaient ensuite mettre en application sur site. Il y a eu des chantiers-écoles à Thonon et à Perrignier, avec la réalisation de différents travaux : pose de bordures, application d’enrobés, réalisation de réseaux humides et secs… Tous les travaux propres à notre métier en fait. Par ailleurs, en plus de la formation technique, nous avons fait passer un certain nombre d’examens aux candidats : brevet de secouriste, AIPR (Autorisation d'intervention à proximité des réseaux), CACES (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité). Ils ont également bénéficié de formations de savoir-être et de savoir-vivre en entreprise.

Quel bilan dressez-vous au final ?

Ces formations ont été sanctionnées par des examens et 80 % des candidats ont été embauchés en CDD longue durée, c’est-à-dire 6 mois minimum, sur l’agence Colas de Chablais. Les autres candidats ont quitté la formation en cours de route. De manière plus générale, c’est la première fois que nous menons une opération de cette ampleur, mais nous avons depuis longtemps la volonté de former des personnes, jeunes ou pas, à nos métiers. Nous avons décidé cette année de vraiment augmenter notre capacité de formation et de proposer quelque chose de très large. Comme les premiers retours sont positifs et que nous avons pu toucher des personnes qui n’avaient pas forcément la volonté de venir dans notre secteur d’activité avant cela, il n’est pas impossible que nous renouvelions cette démarche à l’avenir.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?