AccueilActualités3 questions à Noël Brunet, Président du Conseil régional de l'ordre des architectes (Croa)

3 questions à Noël Brunet, Président du Conseil régional de l'ordre des architectes (Croa)

Jeudi 19 janvier, l'Ordre des architectes de la région Rhône-Alpes présentait ses vœux à la Piscine du Rhône. À cette occasion, son président est revenu sur les grandes thématiques de l'année à venir : le 40e anniversaire de la loi fondatrice de l'architecture, la fusion prochaine avec l'Auvergne, l'application de la loi LCAP... Pour Noël Brunet, 2017 s'annonce en tout points exceptionnelle.
3 questions à Noël Brunet, Président du Conseil régional de l'ordre des architectes (Croa)
© DR

Actualités Publié le ,

Vous clamez haut et fort que 2017 sera l'année de l'architecture. Pourquoi ?

Dès le 3 janvier, nous avons célébré l'anniversaire de la loi de 1977. Cette réglementation, qui régit encore la profession, a véritablement été décisive pour les architectes. À titre d'exemple, notons la création des CAU, devenus par la suite CAUE (Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) : des institutions aujourd'hui remises en cause, alors même qu'elles sont essentielles. Ces 40 ans, nous en avons fait un slogan : « 2017, l'année de l'architecture ». Pour la célébrer dignement, l'Ordre, mais aussi les quatre écoles de la région, les syndicats d'architecture, la Drac et la Région travaillent de concert. Bientôt, nous lancerons une exposition sur l'ensemble du territoire. Et le 31 mars, un colloque portera sur la thématique « 40 ans de lois ». Réalisé en étroite collaboration avec l'Association des maires de France (AMF), il a pour but d'informer les élus locaux, pour que ceux-ci puissent pleinement prendre conscience des opportunités qu’offrent les réglementations.

La loi LCAP vient de valider de nouveaux décrets. Quelles avancées pour les architectes ?

Première loi d'importance depuis celle de 1977, elle a fait l'objet d'un long travail de consultation. Aujourd'hui nous sommes satisfaits de constater plusieurs avancées pour la profession : le permis à instruction simplifié, le « permis de faire » pendant 7 ans, l'obligation d'afficher le nom de l'architecte sur les bâtiments... De la même façon, un décret vient de fixer le seuil de recours obligatoire à un architecte à 150 m2 pour le particulier, alors qu'il était au préalable de 170 m2. Et dorénavant, tout permis d'aménager pour des lotissements de plus de 2 500 m2 devrait comprendre une vraie étude paysagère et architecturale. Mais beaucoup de choses restent encore à faire, notamment concernant les documents d'urbanisme, qui doivent être améliorés. N'oublions pas que l'architecture est le premier des arts, car le seul que l'on impose aux autres.

L'Ordre de Rhône-Alpes doit bientôt fusionner avec son homologue auvergnat. Quand auront lieu les élections ?

Comme nous le monde, nous avons été tributaires des réformes territoriales, ce qui a retardé les élections pour Auvergne-Rhône-Alpes. D'autant que cette région est immense pour exercer notre mission : 8 salariés et 24 élus répartis sur 12 départements... Les derniers arbitrages sont encore en cours. La date n'est pas fixée, mais nous pouvons raisonnablement penser qu'elles devraient se tenir au début de l'automne pour la région et fin automne au niveau national.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?