Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

3 questions à Olivier Bedeau, directeur général de L'Auxiliaire

le - - Rhône

3 questions à Olivier Bedeau, directeur général de L'Auxiliaire
© L'Auxiliaire

Alors que L'Auxiliaire fête ses 155 ans, son directeur général revient sur les valeurs et les ambitions qui portent cette entreprise employant aujourd'hui 247 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de plus de 200 M€.

Qu'est-ce qui caractérise L'Auxiliaire ?

Au-delà du fait qu'elle a été créée il y a 155 ans, ce qui démontre sa solidité, je crois que ce sont nos valeurs qui expriment le mieux ce que nous sommes. À commencer par l'empathie. Ce n'est pas un terme qui revient naturellement dans les discussions quand on évoque les métiers de l'assurance, mais c'est bel et bien une qualité que nous entretenons. Nous sommes nés du BTP et nous sommes dédiés au BTP. Nos sociétaires savent donc que nous les comprenons et que nous mettons tout en œuvre pour les accompagner sur le terrain, ce qui se traduit par une écoute attentive. Ensuite, nous défendons une démarche basée sur la proximité. Auprès des entrepreneurs lyonnais, puisque c'est notre terre d'origine et d'exercice naturel, mais aussi dans chacun des treize départements (*) que nous couvrons et où nous sommes physiquement présents. Enfin, la réactivité reste un maître-mot au quotidien.

Vous évoquiez la solidité de l'entreprise ; en quoi est-ce important pour vos clients ?

Nous n'oublions jamais de mettre en avant la solidité de notre maison, car c'est rassurant pour nos sociétaires – un terme que je préfère à celui de clients. Cette solidité est essentielle pour eux, car nous leur proposons des engagements de très longue durée et ils doivent être certains que nous serons encore présents à leurs côtés pendant de très longues années. Lorsqu'ils font, par exemple, l'acquisition d'une décennale, c'est avec la certitude que L'Auxiliaire sera encore là pendant au moins 25 ans. Car ce quart de siècle correspond à la durée nécessaire pour que les derniers centimes du dernier sinistre soient bouclés in fine. Sur un plan purement financier, cette solidité se traduit par le respect de la norme européenne Solvabilité 2, qui impose aux compagnies d'assurance d'adapter leurs fonds propres aux risques qu'elles encourent dans leur activité.

Une entreprise vieille de 155 ans est-elle encore en mesure d'innover pour regarder vers demain ?

Oui et nous avons encore démontré nos capacités d'innovation l'année dernière, avec l'offre que nous avons lancée pour les promoteurs. Elle comprend bien entendu les garanties d'assurance traditionnelles : dommages sur les ouvrages en cours de travaux et après la réception des travaux, dommages sur les environnants… Mais nous avons également ajouté d'autres éléments plus spécifiques, comme la mise à disposition d'un archéologue professionnel lorsque nos sociétaires sont confrontés à la découverte de vestiges lors de fouilles au démarrage d'un chantier. Ou encore la mise à disposition d'un avocat spécialisé dans le droit de la construction, qui est par ailleurs titulaire d'un diplôme d'ingénieur TP. Dans tous les cas, il s'agit de sécuriser les démarches de nos sociétaires. Enfin, l'innovation passe bien évidemment dans le digital et, en matière de gestion électronique des documents, nous sommes à la pointe. Avec nos partenaires experts et avocats, mais aussi avec nos courtiers et bientôt avec nos clients eux-mêmes. L'information doit être accessible rapidement, car c'est pour moi la plus belle traduction du mot digital.

* Les huit départements de l'ancienne région Rhône-Alpes, auxquels s'ajoutent le Jura, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, la Saône-et-Loire et le Vaucluse




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer