Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

3 questions à Pierre-Antoine d'Argento, délégué régional Centre Est du SNBPE

le - - Rhône

3 questions à Pierre-Antoine d'Argento, délégué régional Centre Est du SNBPE

Une charte nationale de bonnes pratiques, signée entre le SNPBE et le SNPB, a été déclinée en Auvergne-Rhône-Alpes. Une vingtaine d'entreprises, producteurs de béton et prestataires de pompage, s'est engagée à faire rimer chantier avec sécurité.

En Auvergne-Rhône-Alpes, les professionnels du béton prêt à l'emploi et les prestataires de pompage de béton viennent de signer une charte. Présentez-nous cette initiative ?

C'est la déclinaison d'une charte nationale renouvelée fin 2018 entre le Syndicat national du béton prêt à l'emploi (SNPBE) et le Syndicat national du pompage du béton (SNBP). Pour donner plus d'impact à cette charte et mieux relayer les informations à nos adhérents en région, les trois représentants syndicaux, Didier Ast pour le SNPB Aura, Eric Chambon pour le SNBPE Auvergne et Jérôme Montané pour le SNBPE Rhône-Alpes, ont réuni leurs membres en collège professionnel fin juin et décidé de promouvoir la charte.

Que contient précisément cette charte ?

Elle met en avant les bonnes pratiques et fixe le cadre général des relations entre les producteurs de béton prêt à l'emploi et les prestataires de pompage de béton pour exercer nos activités en toute sécurité. La charte comprend trois volets : les conditions d'utilisation des pompes à béton, la sécurité et la certification de compétences Afnor. Pour prévenir les risques d'accident, il faut identifier les dangers dès la prise de commande pour adopter les mesures nécessaires. Dans notre profession, il y a trois dangers principaux : le manque de stabilisation au moment de déployer le bras de pompage, l'accès aux unités de fabrication de béton et aux chantiers, et les lignes électriques. Une bonne préparation et des bonnes pratiques permettent de renforcer la sécurité. Ainsi, les adhérents du SNPB équipent leurs machines de détecteurs de lignes électriques pour lutter contre le danger mortel d'électrocution, amorcent leurs pompes à l'aide de barbotine pour éviter un bouchon, et donc une surpression qui peut engendrer un risque de coup de fouet du flexible, forment leurs conducteurs et techniciens pour l'obtention de la certification de compétences Afnor…

Comment vos adhérents ont-ils réagi ?

Tous nos adhérents ont signé la charte. Pour le SNPB, il s'agit d'Activ'Trans, CM Pompage, Delta Pompage, GCA Pompage, Inter Service Pompe, Monteiro Pompage, RCS Malaxeurs, Transport Ruiz ; et pour le SNBPE, il s'agit de Ceccon Béton Carrières, Béton du Livradois, Béton SA, Béton Vicat, Cemex Bétons, CMCA Colas, Gachet Béton, LafargeHolcim Béton, Escolle Béton, Plattard Béton, Veuve Bertrand. Cet engagement unanime est une grande satisfaction. Nous ne devons pas relâcher la vigilance et devons tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité, car nous avons malheureusement connu par le passé des événements dramatiques et des accidents. La charte entre en vigueur pour une durée de trois ans, mais nous avons convenu de faire un point tous les ans. Ce sera l'occasion d'effectuer une évaluation pour voir les axes positifs et les éventuels axes d'amélioration.




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide