Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

3 questions à Pierre Berger, président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes

le - - Actualités

3 questions à Pierre Berger, président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes
© FRTP Auvergne-Rhône-Alpes

« Je suis contre la priorité exclusive donnée aux métropoles ». Élu il y a deux mois à la présidence de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes, Pierre Berger ne cache pas sa déception après l'annonce des grands axes retenus dans le cadre du Conseil d'orientation des infrastructures.

Quel regard portez-vous sur l'état de la profession en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Nous sommes, bien évidemment, un peu moins sous pression que durant la période qui a couru de 2008 à 2015, mais il ne faut pas imaginer pour autant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. On ne peut pas réellement parler de reprise, car nous avons enregistré des baisses de volumes de l'ordre de 30 % sur certains territoires et, aujourd'hui, nous regagnons péniblement 1 ou 2 points d'activité. Il est clair que bon nombre d'entrepreneurs sont encore fébriles et les prix restent dramatiquement bas. Néanmoins, les marchés que nous signons depuis 12 à 18 mois sont plus fiables et nous offrent un peu plus de visibilité sur le contenu de nos carnets de commandes.

Dans ce contexte, comment accueillez-vous les décisions annoncées dans le cadre du Conseil d'orientation des infrastructures ?

Avec beaucoup de déception. Aux retards accumulés dans l'entretien et le renouvellement des réseaux s'ajoutent en effet ces décisions, qui ne nous donnent assurément pas satisfaction. Tous les projets soumis à analyse dans la région – à l'exception de la mise en concession rapide de la RCEA, dont je rappelle que la première partie a été mise en place au début des années 1970 – sont plus ou moins ajournés en fonction des scénarios qui seront retenus par le gouvernement. Mon analyse est simple : on sacrifie des projets qui sont de véritables projets d'aménagement du territoire, comme la ligne Paris – Clermont – Lyon par exemple, sous prétexte qu'il n'y a pas besoin d'améliorer la liaison entre Lyon et Paris. Et cela en précisant bien que cela permettra d'urbaniser Ivry et Vitry ! C'est absolument incroyable. On a demandé à des gens de réfléchir sur l'aménagement du territoire et sur les grands projets qui permettront de l'organiser, pour ne retenir au final qu'une seule priorité : la desserte des métropoles… Nous sommes déjà impactés par la priorité accordée au Grand Paris, qui va engloutir entre un tiers et la moitié des grands investissements de la nation dans les dix années à venir, mais, en plus, pour le reste des projets envisagés en Auvergne-Rhône-Alpes (que ce soit l'A45, les liaisons jusqu'au tunnel Lyon – Turin, le TGV Grand-Est, etc.), la réflexion porte avant tout sur la façon dont ces infrastructures arriveront sur Lyon. Cela signifie que la desserte de Saint-Étienne, qui sera bientôt la métropole la plus proche de Lyon mais aussi la plus enclavée, est mise de côté. Idem pour les dessertes de Grenoble, Chambéry… Tout cela consiste à favoriser l'hyper métropolisation nationale et l'hyper-métropolisation autour des grandes métropoles régionales. Et bien, pour ma part, je ne suis pas d'accord pour que l'on donne la priorité exclusivement aux métropoles. Je dis cela non seulement en tant que professionnel des Travaux Publics, mais aussi en tant que citoyen.

Est-ce que ce combat sera au centre de votre mandat ?

Ce sera un des sujets sur lequel nous allons nous pencher, mais il y en aura bien d'autres. À commencer par la communication sur nos métiers, qui sont beaucoup trop méconnus et qui souffrent d'une image dévalorisée. Or nous devons absolument attirer les jeunes, car nous avons perdu une partie de nos effectifs durant la crise et les personnels encore en place ont vieilli. Nous avons besoin d'intégrer des forces vives pour préparer l'avenir.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer