Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

980 000 € pour aménager la Maison de la chasse à Andrézieux-Bouthéon

le - - Loire

980 000 € pour aménager la Maison de la chasse à Andrézieux-Bouthéon
L.J.

Avant que la Maison régionale de la chasse ne s'y installe de façon pérenne, des travaux seront menés dans l'un des deux bâtiments appartenant à la Fédération des chasseurs de la Loire, à Andrézieux-Bouthéon.

Ce sont deux bâtiments, bien distincts par leur architecture qui trônent aux abords de l'autoroute A72, au niveau de la zone d'activité d'Andrézieux-Bouthéon. Si la bâtisse principale accueille la Fédération des chasseurs de la Loire, dont elle est propriétaire depuis 1996, et ses 18 salariés, elle permet aussi d'accueillir sous les combles, l'activité des quatre salariés de la Fédération Auvergne-Rhône-Alpes de la chasse (FRC Aura).

Ce bâtiment principal de 450 m2 sur trois niveaux ne suffit plus à héberger dans les meilleures conditions les deux fédérations. Ainsi, l'organisation régionale trouvera refuge dans le second bâtiment du parc, avec une inauguration estimée au printemps 2023.

La FRC regroupe les associations des douze départements depuis la fusion des deux régions administratives en 2015. Aussi cette situation de la Maison Aura de la chasse aux abords de l'autoroute est elle idéale pour ses adhérents, et son président depuis 2007, le Ligérien Gérard Aubret, également président de la Fédération 42, qui reconnaît que « cette situation est bien plus centrale que nos locaux lyonnais, quittés en 2011 ». Une délibération a autorisé l'installation du siège de la Fédération à Andrézieux-Bouthéon en 2019. L'heure est désormais aux travaux.

Ce deuxième bâtiment aura les mêmes fonctions qu'actuellement : il sera aménagé de bureaux, de salles de réunions, et disposera de trois studios d'habitation aménagés à l'étage et destinés aux stagiaires. Il sera cependant entièrement réhabilité. « Nous allons seulement conserver les quatre murs et intégralement réhabiliter l'espace », confie Gérard Aubret.

220 m2 sur deux étages

La future Maison régionale des chasseurs représente une superficie de 220 m2, sur deux étages. Le montage financier étant en cours, au même titre que la rédaction du bail à construction, le président ne peut déjà dévoiler le nom de l'architecte. Cette opération de rénovation représente un investissement total de 980 000 € au titre de la Fédération auralpine.

Dans le cadre de ce projet d'installation pérenne de la Maison régionale de la chasse, la Région abonde à raison d'une enveloppe particulière de 500 000 €, « pour un bâtiment à vocation régionale », précise le président Aubret, alors que le Département de la Loire abonde de son côté à raison de 250 000 €. Le montant restant étant à la charge des douze fédérations.

Si la Fédération des chasseurs de la Loire compte 10 000 adhérents, la Fédération auralpine réunit 12 associations, soit 120 000 adhérents et près de 200 salariés. « Les "petits" départements comptant quelque 7 000 chasseurs et les plus gros, tels la Drôme et l'Isère, près de 18 000 adhérents », d'après le président. Education à l'environnement, actions sanitaires, fédération des douze associations : les missions sont multiples. Elle agit dans le cadre dune convention pluriannuelle signée avec le conseil régional, la chasse étant considérée comme une mission de service public.

Ainsi, la Région, via deux conventions pluriannuelles d'objectifs, a attribué deux fois 3 M€ à la Fédération régionale des chasseurs, pour les périodes allant de 2015 à 2018, et 2018 à 2021. Des enveloppes ayant déclenché des polémiques du côté des anti-chasse et associations de protection de la nature. Ce à quoi le président répond : « Ce n'est pas parce que j'ai été candidat sur la liste de Laurent Wauquiez que nous avons la faveur du conseil régional. Sous les mandats de Jean-Jack Queyranne, nous n'avions droit qu'à très peu de subventions. Ces subventions ne font que rééquilibrer la balance. On n'a pas d'état d'âme là-dessus ».

Du côté du Département de la Loire, la Fédération départementale reçoit 300 000 € annuels. « La chasse correspond à 2 859 emplois sur le territoire. En France, elle représente un chiffre d'affaires de 3,6 M€ annuels, avec plus de 25 000 emplois. Je ne veux pas faire de prosélytisme, mais il ne faut pas perdre cela de vue. L'activité vétérinaire, alimentaire, l'habillement, l'armurerie… Cette activité économique est importante », tient à rappeler Gérard Aubret, par ailleurs vice-président de la Fédération nationale des chasseurs, qui tient un rôle de lobby en France.




Laurie JOANOU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer