AccueilAinLa nouvelle vie immobilière de l'ancien camping de Bourg-en-Bresse

La nouvelle vie immobilière de l'ancien camping de Bourg-en-Bresse

Fermé en 2015, il fait l'objet d'un programme de quarante logements annoncé pour 2021, confié à l'aménageur foncier lyonnais Noovel-R.
La nouvelle vie immobilière de l'ancien camping de Bourg-en-Bresse
DR

Ain Publié le ,

Il aura été l'un des atouts maîtres de la ville de Bourg-en-Bresse. Malgré ses quatre étoiles, le camping municipal, situé dans le quartier des Dîmes à deux pas de la piscine devenue par la suite le centre nautique Carré d'Eau de la communauté d'agglomération du grand bassin burgien, a fermé ses portes en 2015. Victime des nouvelles attentes de la clientèle, souvent étrangères, et de l'accumulation des contraintes réglementaires, il aura tout de même tenu le coup pendant cinquante ans.

Une fois la clé sous la porte, une question s'est posée aux élus bressans : que faire de ces deux hectares et demi idéalement situés ? Fin décembre 2017, un appel à projets a été lancé auprès de différents professionnels de l'immobilier. Deux semaines plus tard était organisée une première journée d'information et de présentation. Encore deux mois se sont écoulés avant la réception de quatorze offres. Quatre ont été retenues pendant de longues semaines, les matières grises se sont mises en action et la réflexion est allée bon train. Le projet a finalement été présenté aux élus fin octobre puis, dans la foulée, ce sont les citoyens qui ont été informés.

En 2021, un vaste programme immobilier verra donc le jour, confié au promoteur et aménageur foncier Noovel-R, basé à Lyon. Quarante logements, dont neuf lots à bâtir, sont prévus. Pour le reste, il s'agira de douze maisons jumelées (T5) avec jardins et dix-sept logements intermédiaires du T2 au T4. Un intérêt particulier sera porté aux espaces de convivialité avec la création de venelles (petites rues reliant deux autres rues plus importantes) en modes doux cheminant vers des espaces publics, de placettes, de potagers partagés… Le traitement paysager de l'espace public bénéficiera quant à lui d'un diagnostic sylvicole.

Le cahier des charges voulu par les élus burgiens est clair. Il comporte la réinterprétation de l'architecture traditionnelle bressane, l'inscription dans la pente, l'orientation hétérogène du bâti, avec une voirie bouclée et traversante en sens unique.

Le site du camping de Bourg va pouvoir entamer sa deuxième vie. Inauguré en 1965 quelques mois après la piscine municipale, il s'étendait à l'époque sur 5 000 m2 et pouvait recevoir la visite de 150 campeurs. En 1968, des travaux d'agrandissement ont été engagés, poussant la capacité d'accueil à 372 campeurs sur 27 000 m2.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?