AccueilIsèreA Grenoble, l'inauguration du Haut Bois, une "première en France"

A Grenoble, l'inauguration du Haut Bois, une "première en France"

Vendredi 13 mai a eu lieu l’inauguration officielle du Haut-Bois, résidence de logements sociaux dans le quartier Flaubert à Grenoble.
A Grenoble, l'inauguration du Haut Bois, une "première en France"
T.R.

Isère Publié le ,

"C’est une première en France." A l’occasion de la cérémonie d’inauguration, vendredi 13 mai, Stéphane Duport-Rosand, directeur d’Actis, bailleur social de la Métropole de Grenoble, est revenu brièvement sur l’histoire du Haut-Bois, résidence innovante de 56 logements locatifs sociaux (*), située au cœur du quartier Flaubert de Grenoble (et récompensée lors des prix Fibois). "Pour construire ce bâtiment passif, en bois, en R+8, en zone sismique, il a fallu faire preuve de beaucoup d’innovations architecturales et environnementales."

Le Haut-Bois, quatre année d'études et 18 mois de travaux

Un projet démarré en 2014 et pour lequel il a fallu faire preuve de "persévérance et d’innovation", selon Stéphane Duport-Rosand. Quatre années d’études et 18 mois de travaux ont été nécessaires pour donner naissance à cette résidence composée de deux bâtiments en ossature bois recouverte de zinc, de 5 et 8 étages au-dessus du rez-de-chaussée, reliés par un espace de circulation central pensé comme un lieu de vie.

"Nous avons même du, lorsqu’il a fallu obtenir des labels et des certifications, construire un prototype d’un étage et demi auquel nous avons dû mettre le feu, indique Stéphane Duport-Rosand. Ça a permis de prouver la viabilité du projet."

Un bâtiment passif pour donner du pouvoir d'achat

Le coût de l’opération s‘élève à 10,9 M€ financés par le bailleur social avec le soutien d’Action Logement, de la Banque des territoires, de la Métropole, de l’Anru, de la Région, de la Ville de Grenoble, du Département et de l’Etat.

Elisa Martin, présidente d’Actis, a insisté de son côté sur les deux marqueurs d’Actis, à savoir la préservation du pouvoir d’achat des locataires : "Au Haut-Bois, ce sont 26 € de charges par mois en matière de chauffage" et la qualité de l’habitat. "Cela se manifeste par la double orientation des logements, le triple vitrage, la surventilation nocturne en été…"

17 000 familles en attente d'un logement social

Le maire de Grenoble, Eric Piolle, a précisé que le Haut-Bois s’inscrivait dans l’îlot Marceline, d’après la poétesse Marceline Desbordes-Valmore. Cet îlot comprendra, à terme, 350 logements dont 30 % de logement locatifs sociaux et 10 % d’accession sociale à la propriété.

Un îlot Emma et un îlot Elisa s’ajouteront à l’îlot Marceline de sorte que le futur quartier Flaubert, sur 90 ha, regroupera 1 400 logements, 7 500 m2 de locaux d’activités tertiaires, 5 000 m2 d’équipements publics, dont une école et un parc de 2,3 ha. "Il va y avoir une étape nouvelle avec les terrains de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé) que nous avons préemptés. Ce sera une ambition autour de la santé."

Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole, a profité de l’occasion pour lancer un appel à l’Etat : "Il nous faut une grande politique nationale du logement. Les Villes, les métropoles ne pourront pas la porter seules avec les bailleurs."

Et de rappeler que 17 000 familles sont en attente d’un logement sur le territoire de la métropole. "Nous devons bâtir, rénover, et créer un équilibre collectif des logements sociaux." C’est tout l’enjeu du prochain programme local de l’habitat métropolitain pour la période 2023-2028.

(*) 18 T2, 16 T3, 20 T4, 2 T5.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?