AccueilRhôneA Lyon, les immeubles en construction bois sortent de terre

A Lyon, les immeubles en construction bois sortent de terre

Déjà deux immeubles en structure bois sont sortis de terre à Lyon. Et, avec la mise en place de la RE2020, la ville ne compte pas s'arrêter là.
A Lyon, les immeubles en construction bois sortent de terre
DR - L’Albizzia

Rhône Publié le ,

"Cette opération illustre bien ce que l’on veut faire en matière de biosourcé dans la collectivité", a déclaré la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Béatrice Vessiller, à l’occasion de la visite du nouveau siège de l’entreprise Quartus.

Une structure en bois pour le Pluriel

Le bâtiment que les promoteurs lyonnais occupent depuis près d’un mois est conçu avec "des poteaux et des poutres 100 % bois", assure Régis Vachon, l'architecte du projet. Il faut d’ailleurs rentrer dans le bâtiment pour s’apercevoir que ce dernier est construit avec des matériaux bois.

La façade extérieure classique ne permet pas de se rendre compte que l’immeuble bénéficie d’une structure de ce type. Et pourtant, ce sont près de 600 m³ de bois qui ont été utilisés pour construire "Le Pluriel". L’immeuble, sur six niveaux, accueillera les bureaux de Quartus sur les trois premiers étages et les trois autres seront destinés à de la location de bureaux pour les entreprises.

Albizzia, 16 étages de bois

Dans la continuité du bâtiment "Le Pluriel", un deuxième ouvrage bois est en train de voir le jour dans la métropole lyonnaise. La tour Albizzia, située juste à côté de l’Hôtel de Région à Confluences, fera partie des plus hautes constructions bois en France. Ces 52 m de haut abriteront 16 niveaux où se mêleront bureaux et logements. Sur le toit, une terrasse sera également accessible à l’ensemble des résidents. Woodeum et UTEI pilotent la construction d’Albizzia qui doit être livrée avant fin 2023.

Ces deux projets s'intègrent à la charte de la qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale de la ville de Lyon refondée et signée à l’arrivée de la majorité écologiste en 2020. De nombreux acteurs de l’architecture et de l’immobilier ont signé cet ensemble de règles. Elles visent en partie à faire baisser les émissions de carbone de la construction et des bâtiments.

L’architecte Régis Vachon souligne d’ailleurs que grâce à cette construction, "500 tonnes de CO2 ont pu être stockées dans le bâtiment". Au-delà de l’intérêt écologique du bois, l'architecte explique également que ce matériau diminue les nuisances sonores lors des phases de travaux. "Cet aspect est un élément vraiment positif dans l’acte de construire la ville", affirme-t-il.

RE2020 : "On a toujours une longueur d’avance"

Ainsi, avec le projet "Le Pluriel", bâtiment occupé par Quartus, et le projet Albizzia Confluences encore en construction, la Métropole est satisfaite de voir plusieurs constructions bas carbone en structure bois sortir de terre. "Grâce à cela, nous sommes capables de répondre aux prochains enjeux de la RE2020 et à l’ambition de faire de Lyon une ville bas carbone", a glisséBéatrice Vessiller.

Une situation qui satisfait la vice-présidente. "On a toujours une longueur d’avance sur les normes environnementales à la Métropole. Il faut qu’on aille beaucoup plus vite avec ce type de constructions et j’espère qu’on aura d’autres bâtiments aussi exemplaires dans les années à venir."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?