AccueilActualitésA Saint-Genis-Laval, Mon Toit Frais rafraîchit les bâtiments avec une méthode passive

A Saint-Genis-Laval, Mon Toit Frais rafraîchit les bâtiments avec une méthode passive

La jeune entreprise de Saint-Genis-Laval, Mon Toit Frais, repeint en blanc les toits des bâtiments avec la solution Cool Roof pour faire baisser la température. Et la facture énergétique.
Le revêtement Cool roof, dans un centre commercial de Quimper.
DR - Le revêtement Cool roof, dans un centre commercial de Quimper.

Actualités Publié le ,

Aurélien Longy et Alexis Vuillemard, amis depuis le lycée, viennent de débuter ensemble une aventure entrepreneuriale. Le premier, couvreur-zingueur depuis plus de 10 ans, dirige déjà la société All Toitures. Le second possède une expérience commerciale.

Des toitures repeintes en blanc par Mon Toit Frais

En juin dernier, ils ont créé Mon Toit Frais et propose aux entreprises de baisser la température dans leurs bâtiments et de réduire leur consommation énergétique.

Entre des étés caniculaires, la hausse du coût de l’énergie, l’urgence à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les obligations du Décret tertiaire, le marché est prometteur. La solution mise en œuvre par Mon Toit Frais, aussi ingénieuse qu’efficace, consiste à repeindre en blanc les toitures.

Alexis Vuillemard et Aurélien Longy

Le procédé est en fait un peu plus complexe et repose sur une peinture brevetée développée par la société bretonne Cool roof. "Nous avons approché cette entreprise qui nous a recontactés fin 2021 car elle recherchait des partenaires en région. C’est comme ça que nous avons lancé Mon Toit Frais au printemps dernier", explique Alexis Vuillemard.

Baisse de 5 à 10°C dans les locaux

Les toitures des bâtiments industriels et tertiaires, souvent avec un revêtement de type bitume, peuvent facilement dépasser 70°C. Par répercussion, la température à l’intérieur atteint alors plus de 35°C et oblige les entreprises à faire tourner massivement la climatisation.

"Notre solution consiste à appliquer une protection blanche thermo réflective sur les toitures pour renvoyer 90 % des rayons solaires", indique le co-fondateur de mon Toit Frais.

Les résultats sont probants puisque la température en toiture est divisée par deux et le gain de température est de 5 à 10°C dans les locaux.

"Les entreprises peuvent alors réduire l’usage de la climatisation avec une réduction de 20 % à 40 % de la consommation énergétique du poste CVC ce qui génère une baisse de la facture énergétique. Pour un centre commercial Leclerc à Quimper, l’intervention réalisée par Cool Roof sur un toit de 7 000 m2 a permis une économie de 20 000 €", met en avant Alexis Vuillemard.

Un coût de 20 € à 30 €/m2

Le revêtement Cool Roof est constitué de deux produits complémentaires. "Le BaseCoat est fabriqué à partir de poudre de coquilles d’huîtres et confère l’adhérence au support ainsi que les propriétés thermo-réflectives. Le TopCoat est un revêtement de finition à base de KynarAquatec® développé par Arkema qui limite l’encrassement naturel et assure une protection contre les UV", détaille l’associé. La durée de vie du revêtement est ainsi de 20 ans avec un simple nettoyage d’entretien tous les 2-3 ans.

La pose est rapide et s’effectue au pistolet. Il faut moins d’une semaine pour traiter un toit de 5 000 m2. "Le coût varie de 20 € à 30 €/m2", fait savoir Alexis Vuillemard qui ajoute que le retour sur investissement se fait en 3,5 ans en moyenne. Le carnet de commandes de l’entreprise de Saint-Genis-Laval se remplit progressivement.

Nous signons des devis et les chantiers seront lancés au printemps car la pose ne peut avoir lieu qu’entre avril et octobre", précise le jeune entrepreneur.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?