AccueilRhôneA Villeurbanne, la Métropole de Lyon veut imaginer une logistique de chantier plus vertueuse

A Villeurbanne, la Métropole de Lyon veut imaginer une logistique de chantier plus vertueuse

A Villeurbanne Gratte-Ciel, la Métropole de Lyon et la Banque des Territoires ont officialisé l’incubation du projet "logistique en quartier dense". Une étape qui va permettre de créer des modèles vertueux de logistique de chantier.
D'ici trois ans, le quartier des Gratte Ciel, en plein coeur de Villeurbanne, va doubler de surface.
@Plasticine - D'ici trois ans, le quartier des Gratte Ciel, en plein coeur de Villeurbanne, va doubler de surface.

Rhône Publié le ,

D'ici trois ans, le quartier des Gratte Ciel, en plein coeur de Villeurbanne, va doubler de surface. En effet, 855 nouveaux logements, 15 800m² de commerces et 4 900 m² d’activités vont sortir de terre.

Une logistique reposant sur une organisation de chantier sobre et performant

C'est donc pour minimiser les nuisances liées à cette imposante mutation que la Métropole de Lyon et la Banque des Territoires ont signé une convention, officialisant l’incubation du projet "Logistique en quartier dense", sur la ZAC des Gratte-Ciel, issu de l’appel à manifestation d’intérêt "Démonstrateur de la ville durable" de France 2030.


Concrètement, des expérimentations vont être testées dans la ZAC des Gratte-Ciel, sur de nouveaux modèles de "logistique sobre et décarbonée". Objectif, repenser les flux sur deux axes : la logistique de chantier et la logistique urbaine.

Un chantier plus sobre et plus performant

Pour que les chantiers soient plus sobres et plus performants, plusieurs pistes sont envisagées. Notamment "réduire les flux de camions en massifiant l’approvisionnement", a précisé Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole en charge de l’urbanisme. Comment ? En étudiant notamment la mise en place d’une plateforme de stockage des matériaux mutualisée.

L’utilisation d’engins de chantier bas carbone et l’usage des mobilités décarbonées seront aussi au centre des réflexions, tout comme la venue des ouvriers sur le chantier : mobilités douces ou décarbonées ? Covoiturage ? Transports en commun ? Sur l’aspect sobriété, le réemploi des matériaux de construction sera, bien entendu, favorisé.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?