AccueilActualitésAccidents du travail et maladies professionnelles : quasi-stabilité des sinistres

Accidents du travail et maladies professionnelles : quasi-stabilité des sinistres

L'Assurance Maladie – Risques Professionnels qui assure la santé et sécurité au travail de 18,8 millions de salariés des entreprises du régime général, a présenté son rapport de gestion pour l'année 2015 aux représentants des salariés et des employeurs de la Commission des accidents de travail et des maladies professionnelles. Résultats : un solde positif
Accidents du travail et maladies professionnelles : quasi-stabilité des sinistres

Actualités Publié le ,

Pour la troisième année consécutive, la branche affiche un résultat excédentaire avec un solde net positif (+750 M€), ce qui ramène son déficit cumulé à 245 M€. L’équilibre budgétaire, que la branche n’a pas connu depuis 2007, devrait être atteint en 2016. Les recettes s’élèvent à 13,62 Mds€ (+1,8 % par rapport à 2014). Le taux net moyen national de cotisation accidents de travail/ maladies professionnelles (AT/MP) est égal à celui de 2014, soit 2,44 % de la masse salariale des entreprises. Les prestations représentent plus de 80 % des charges de la branche qui atteignent un total de 12,87 Mds€ soit +1,5 % par rapport à 2014. Les prestations versées directement aux victimes se répartissent ainsi : 1,1 Md€ de remboursement de soins, 2,76 Mds€ d’indemnitésjournalières et 4,32 Mds€ de rentes.

Sinistres : des chiffres stables

En 2015, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels a reconnu et pris en charge plus de 1 million de nouveaux sinistres (accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles) dont plus de 760 000 ayant entraîné un arrêt de travail. L’année 2015 se caractérise par une quasi-stabilité des sinistresavec une très légère diminution de 0,3% de la fréquence des accidents du travail par rapport à 2014 avec 34 accidents du travail pour 1000 salariés. On constate une faible augmentation de 0,6% de la fréquence des accidents de trajet avec 4,6 accidents pour 1000 salariés, socle de base des années sans hiver rigoureux, Enfin, une légère diminution de 1,3% des maladies professionnelles. 87% d’entre elles sont des troubles musculo-squelettiques (TMS) s’affiche. Les programmes prioritaires de prévention inscrits dans la Convention d’objectifs et de gestion 2014-2017 signée avec l’Etat visent à réduire la sinistralité et ciblent précisément trois risques majeurs : TMS, chutes dans le BTP et certains agents cancérogènes.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?