AccueilActualitésActivité des artisans : la Capeb tire la sonnette d'alarme

Activité des artisans : la Capeb tire la sonnette d'alarme

Tous les indicateurs économiques sont à la baisse à l'issue du 4e trimestre 2018. La confédération Auvergne-Rhône-Alpes alerte les professionnels : l'artisanat du Bâtiment est en danger si ses spécificités ne sont pas davantage prises en compte.
Activité des artisans : la Capeb tire la sonnette d'alarme
DR

Actualités Publié le ,

Conduite par les Capeb d'Auvergne-Rhône-Alpes pour mesurer le ressenti et le moral des chefs d'entreprise, l'étude de conjoncture du 4e trimestre 2018 entérine malheureusement les craintes de Dominique Guiseppin : « On assiste à un coup de frein de l'activité », déplore le président de la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, avant de s'appuyer sur les chiffres : « Les niveaux d'activité sont en baisse pour 37 % des entreprises, la visibilité est désormais inférieure à trois mois ». Voire nulle ou quasi nulle pour plus d'une entreprise sur cinq, selon l'étude.

Les entreprises tous corps d'état sont les plus touchées (63 %), suivies par les charpentiers (44 %) et les serruriers-métalliers (42 %). Les carnets de commandes font désormais triste figure – « On comptait 400 mises en chantier dans la Savoie, aujourd'hui il n'y en a plus que 250 », poursuit le président.

S'agissant du chiffre d'affaires, la tendance est là aussi à la dégradation. Les chefs d'entreprise sont 19 % à accuser des recettes en baisse. Là encore, les serruriers-métalliers sont durement touchés (26 %), les paysagistes encore plus (38 %). Près d'un quart des entreprises déplorent une baisse de leurs marges, en particulier les entreprises d'isolation, qui souffrent à 62 % d'une détérioration de la situation.

Conséquence directe de ce climat morose : les chefs d'entreprise ne sont plus que 30 % à avoir un projet d'embauche (en baisse de 9 points). Et si une large majorité se dit privilégier le recrutement en CDI, encore faut-il qu'ils puissent trouver des profils qualifiés ! En cette voie, la Capeb continue de s'engager, notamment avec la création des classes de troisième « Prépa-métiers ». « En 2018, on a assisté à un regain de l'apprentissage. Mais si la situation continue de se dégrader, la formation va elle aussi en subir les conséquences », conclut Dominique Guiseppin.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?