Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Etat généraux de la construction FFB : "Des nuages sombres malgré une activité en rattrappage"

le - - Actualités

Etat généraux de la construction  FFB : "Des nuages sombres malgré une activité en rattrappage"
©ES - Lors d'une table ronde avec à gauche : Alain Boisselon, président Unicem ; Patrick Martin, président délégué Medef . En partant de la droite : Jean-Marc Torrollion, président national Fnaim ; Valérie Fournier, présidente de la Fédération des ESH ; Samuel Minot, président de la commission « Economie » de la FFB, et président BTP Rhône/Métropole de Lyon.

C'est un congrès annuel de la FFB intense, qui s'est tenu les 10 et 11 juin derniers à la Cité internationale de Lyon. Même en jauge limitée, tous vaccinés ou présentant un test covid négatif, les régions et départements de France étaient enfin réunis. Crise des matières premières, logements neufs entre autres étaient à l'ordre du jour .

Samuel Minot, président BTP Rhône et Métropole, président commission économique FFB ; Philippe Lansard, président FFB Aura, Olivier Salleron, président FFB

Tables rondes, échanges, invités exceptionnels… la première journée du rendez-vous FFB, a livré les problématiques du moment à la réflexion de tous avec des participants comme le maire de Lyon Grégory Doucet, le père Bernard Devert, fondateur d'Habitat et Humanisme, ou encore le directeur général de la Fondation Jean Jaurès, Gilles Finchelstein. Au menu : construire mieux, construire plus ( ?), le logement, la commande publique et la politique des collectivités…

Avec bien sûr les intervenants « maison » que sont le président de la FFB Olivier Salleron, les représentants de la puissance invitante, Samuel Minot, président BTP Rhône et Métropole, Philippe Lansard, président FFB de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ou encore, le Lyonnais Patrick Martin, président national délégué du Medef, lui-même entrepreneur dans le négoce de matériaux. La ministre du logement, Emmanuelle Wargon, devait échanger en visio-conférence avec le président Salleron et la salle.

Si, pour les entreprises, les problématiques RE2020, chaudières à gaz, le GNR …sont encore prégnantes, la pénurie et les prix des matières premières, puis le blocage conjoncturel de la construction neuve, sont encore plus inquiétants, pour l'ensemble de la filière. Bois et aciers notamment connaissent des explosions de leurs coûts, parfois à deux chiffres par rapport à l'avant-crise.

La fédération française du Bâtiment (FFB) a alerté sur les conséquences pour le secteur de la flambée des prix des matériaux.

Si les carnets de commandes post-crise sanitaire sont exceptionnels, « La filière a été très résiliente » souligne Olivier Salleron, président de la FFB.

Il y a un effet de rattrapage postérieur au confinement, toutefois la flambée des matériaux de construction liée à la crise sanitaire d'envergure mondiale risque de « mettre à genoux une bonne partie de la filière ». « La demande mondiale est repartie, mais l'appareil productif des matières premières et matériaux est à la traîne, analysa Emmanuelle Wargon. » A l'Unicem, le président Alain Boisselon note que le prix du conteneur chinois a doublé et que « les clients redécouvrent les vertus des pierres de nos régions françaises. »

Pour Olivier Salleron « Ce sont 30% des chantiers qui pourraient être arrêtés ». Un mouvement inquiétant qui pourrait être amorcé, estime-t-il « fin juillet ».

Une estimation qui pourrait gommer les 50000 emplois supplémentaires créés sur l'année écoulée.

Indexation des marchés, chômage partiel

« Nous risquons des arrêts de chantiers, de fragiliser des entreprises, car les marges vont être réduites, il y a une vraie menace sur l'emploi » explique Samuel Minot, président du BTP du Rhône et président de la commission Économie de la FFB, qui plaide, en soutien du président national de la FFB, pour le gel des pénalités de retard, la réindexation des marchés, voire pour un crédit d'impôts « pour que les entreprises ne toquent pas à la porte du tribunal de commerce ».

Samuel Minot de proposer aussi un dispositif de chômage partiel pour les entreprises « les plus fortement touchées par la pénurie et les tarifs des matériaux : « Ce phénomène étant une conséquence directe de la crise Covid ».

Patrick Martin d'alerter sur un phénomène observé de sur-commandes de matériaux, de la part d'entreprises, qui craignent de « manquer, un peu comme les ménages lors du premier confinement. »

Autre point noir récurrent celui-ci, la crise structurelle de la pénurie de main d'œuvre : « Nous allons travailler avec Pôle Emploi, explique le président régional Aura, Philippe Salleron, pour identifier des profils de personnes sans emploi, proches des métiers du bâtiment, que l'on pourrait réorienter. Nos besoins annuels sont de 15000 salariés chaque année sur les 150 000 que comptent la filière BTP en Auvergne-Rhône-Alpes .»

Quant au logement et autres constructions neuves, dont le compteur est au ralenti, « la balle est dans le camp des politiques, affirme Samuel Minot, président BTP Rhône et Métropole de Lyon…Ce sont eux qui ont la main sur la libération de foncier, sur les PLUH … »

Le blocage n'est pas que celui des majorités écologistes, qui luttent contre l'artificialisation des sols et la densification des villes, la tendance de la rénovation (notamment énergétique) a pris le pas en 2020 sur la construction neuve (60%du CA du secteur). Même sur la rénovation, le pays, qui tout de même progressé affiche 70000 rénovations, avec Ma Prim'Renov (2Md€) quand le gouvernement a fixé l'objectif de 700 000 rénovations à 2030. La ministre a annoncé le lancement d'un dispositif nouveau appelé « Mon accompagnateur Rénov' » en 2022.

Quant au neuf, pour la ministre, « le problème est, et doit être politique, le logement est un bien commun, on constate en effet que les maires n'ont pas repris le stylo pour signer des permis de construire. » Les dossiers ne manquent pas pour les partenaires qui devaient se revoir avec le gouvernement à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Texte et photos Eric Séveyrat




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer