AccueilAinAIN / Agglomération de Bourg-en-Bresse : quand un coeur de village se transforme

AIN / Agglomération de Bourg-en-Bresse : quand un coeur de village se transforme

La commune de Polliat, proche de Bourg-en-Bresse, prépare sa mue avec la concrétisation d'un projet ambitieux : la réalisation d'un nouveau quartier, le Clos Bouvard, à la place d'une vaste friche industrielle
Le futur Clos Bouvard
Le futur Clos Bouvard

Ain Publié le ,

Commune phare de l'agglomération de Bourg-en-Bresse, Polliat (2 500 habitants) a longtemps abrité
l'entreprise familiale Bouvard, spécialiste du négoce de matériaux de construction. Créée en 1860 par
Alexandre Bouvard, cette société a définitivement cessé son activité en 2014 laissant terrain et bâtiments
inoccupés en friche. En 2016, la commune, par l'intermédiaire de l'Etablissement public foncier (EPF), a
repris la main avant de lancer les opérations de démolition et de dépollution. Elle a confié au bailleur
social et promoteur immobilier Ain Habitat la réalisation du nouveau quartier baptisé « Clos Bouvard ».
En plein coeur de la commune, la future Maison de santé trouvera sa place au milieu d'une première
tranche de douze pavillons réalisé sur une surface de 6 700 m2, dont dix destinés à la vente en PSLA /
VEFA (sous plafonds de ressources). Il s'agira de T3 (à partir de 165 000 €) et de T4 (de 188 000 à
205 000 €) de plain-pied ou en duplex. Le début des travaux est annoncé pour janvier 2021 pour une
livraison des premiers logements pendant le premier semestre 2022.
Depuis longtemps, les occupants de l'actuelle maison médicale installée à côté de l'église romane du XIIe
siècle, espéraient être relogés pour être en mesure de développer leurs activités dans les meilleures
conditions et d'accueillir de nouveaux professionnels (infirmiers, dentiste, kinésithérapeute, sage-femme,
orthophoniste…). La mairie avait pris bonne note de leur demande et l'opportunité d'investir le site de
l'ex-société Bouvard-Bocim s'est présentée.
Du côté du bailleur Ain Habitat, on explique que des sondages et des études géotechniques ont dû être
réalisés « pour vérifier que le sol ne soit pas pollué. Il faut s'adapter à toutes les contraintes
topographiques : une pente importante, un terrain remblayé qui n'est pas constructible sur la partie
basse. Il y aura un apport de terre important à faire. »
Le chantier est annoncé en trois phases. La première verra la réalisation de la Maison de santé. A terme,
pas moins de 46 logements complèteront l'offre de la commune positionnée à quelques kilomètres de la
ville préfecture et des péages d'autoroute en direction de Mâcon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?