Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Seyssel s'offre un nouveau pont à haubans

le - - Ain

Seyssel s'offre un nouveau pont à haubans
A l'heure de l'inauguration

Long de 220 mètres, il permet d'enjamber le Rhône pour rejoindre la Haute-Savoie par la RD 992. Dix-huit mois de travaux ont été nécessaires pour le remettre en état.

Mis en service en 1987 pour franchir le Rhône et relier les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie, le pont à haubans de Seyssel a eu droit à une sérieuse cure de jouvence. Le chantier commandé par les conseils départementaux de l'Ain (maître d'ouvrage) et de Haute-Savoie a débuté en avril 2018, après de longs mois d'études qui ont démontré le vieillissement de l'ouvrage et l'urgence de mener à bien les réparations nécessaires.

Des capteurs ont été installés pour vérifier le comportement de l'ouvrage et les premières mesures, dont l'emmaillotement de la tête du pylône, ont été rapidement mises en œuvre. Le diagnostic final a été sévère : « Gonflement interne du béton et fissurations, joints de trottoirs et appareils d'appui défaillants, système de récupération des eaux pluviales dégradé à l'image des revêtement de trottoirs ». La nacelle de visite était quant à elle hors service.

Un chantier à 4,15 M€

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus a bloqué les travaux entre le 17 mars et le 11 mai. Puis les échafaudages ont pu être réinvestis, fixés sur les appuis du pont ou sur le tablier. A l'issue d'un chantier qui aura duré 18 mois, le pont à haubans a retrouvé une nouvelle jeunesse.

Long de 220 mètres répartis de manière dissymétrique de part et d'autre du pylône central, il présente côté Ain, une travée unique de 115 mètres et côté Haute-Savoie, trois travées de 30, 40 et 50 mètres. Le tablier en béton repose sur deux poutres métalliques longitudinales reliées par des entretoises métalliques. Le profil en travers se compose d'une chaussée de 7,50 mètres de large, comprenant les deux voies de circulation et bordée de deux trottoirs de 1,75 mètre de large chacun.

Le coût de l'opération s'élève à 4,15 M€ TTC (dont 660 000 € pour les études, 3,35 M€ pour les travaux de réparation et 240 000 M€ pour le suivi du chantier). Le financement a été pris en charge à hauteur de 50 % du montant hors taxes par les conseils départementaux de la Haute-Savoie et de l'Ain, ce dernier supportant en plus la totalité de la TVA.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer