AccueilAinAlphatech Ozone System, leader de la désinfection par l’ozone

Alphatech Ozone System, leader de la désinfection par l’ozone

La société Alphatec Ozone system veille à la qualité de l’air, de l’eau et des surfaces. . Labellisée Origin’Ain, elle s’adresse en priorité à l’industrie agroalimentaire, mais vise d’autres domaines d’activités dont le bâtiment.
Alphatech Ozone System, leader de la désinfection par l’ozone

Ain Publié le ,

"Concepteur et fabricant de notre propre technologie, nous sommes experts en désinfection de surfaces, air et eau par l’ozone", explique Yann Chevelu, dirigeant de la société Alphatech Ozone System à Polliat, commune proche de Bourg-en-Bresse.

L’entreprise, née en 2009, a pour origine une histoire de famille comme le raconte son dirigeant : "Tout débute en 1994, lorsque mon père, Jean-Marc Chevelu, PDG de MecaMatic et MecaProcess, a inventé le tranchage par ultrasons des produits fragiles de type fromage, pâté-croûte, pâtisserie pour l’industrie agroalimentaire. Nous avons vendu des trancheurs et nos clients nous faisaient systématiquement remonter leurs besoins en matière de désinfection. On a cherché… En 2007, nous avons découvert la force de l’application de l’ozone en matière de désinfection de virus et deux ans plus tard, pour répondre aux besoins grandissants des industries agroalimentaires et tertiaires, j’ai créé Alphatech Ozone System. Dès lors, avec mes six collaborateurs, nous n’avons jamais cessé d’améliorer notre technologie afin qu’elle soit la plus performante et la plus efficace de tous les systèmes de désinfection industrielle."

Une croissance à deux chiffres depuis quatre ans

Là où Alphatech passe, les contaminants trépassent : "Nos machines mobiles ou fixes sont pensées et montées dans notre atelier de Polliat. Elles reproduisent en fait ce qui se passe au niveau naturel, ajoute Yann Chevelu. L’ozone a de multiples avantages. C’est très efficace, mais aussi économique. On ne consomme pas de produits chimiques. Pas besoin non plus de rinçage car tout se fait dans la machine. Et quand l’ozone se détruit, cela donne de l’oxygène. Donc, pas de résidus."

L’entreprise qui ne cache pas avoir des projets dans le secteur pharmaceutique et la volonté de s’ancrer toujours plus dans l’immobilier, l’automobile ou encore les clubs de sports, est fière de sa labélisation Origin’Ain : "En ce qui concerne nos fournisseurs, nous tenons vraiment à privilégier les partenaires locaux, insiste le chef d’entreprise formé à l’IDRAC à Lyon. Depuis quatre ans, notre croissance est à deux chiffres. Bientôt, nous accueillerons un nouvel ingénieur commercial pour répondre à la demande, surtout française, notre marché prioritaire avec ensuite la Belgique, la Suisse et un peu le Maroc."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?