AccueilActualitésAppels d'offres et marchés traités dans le BTP : AOS enrichit sa signature électronique

Appels d'offres et marchés traités dans le BTP : AOS enrichit sa signature électronique

AOS, la plateforme qui digitalise les appels d'offres du BTP, propose une nouvelle version de la signature électronique des marchés traités.
Appels d'offres et marchés traités dans le BTP : AOS enrichit sa signature électronique
© Stocklib / Alexander Korzh

Actualités Publié le ,

Dans le secteur du BTP, un appel d'offres représente 95 % de tâches manuelles et 70 % de temps passé sur des e-mails et sur Excel. Depuis son lancement en mai 2018, AOS facilite les processus des équipes techniques, projets ou programmes qui construisent des bâtiments dans tous les secteurs de l'immobilier : résidentiel, bureaux, logistique, santé, hôtellerie, restauration. Aujourd'hui, 50 000 professionnels du BTP l'utilisent, dont près de 20 000 entreprises du bâtiment. Ce sont 10 milliards d'euros cumulés de travaux passés par la plateforme.

Clôturer un marché en 15 minutes, au lieu de 15 jours ! Pour simplifier toute la chaîne du processus d'appel d'offres, AOS automatise une nouvelle tâche chronophage, celle de la signature des marchés traités. Dans les faits, cette fin de procédure nécessite que le maître d'œuvre, l'économiste, les artisans, et toute autre partie prenante sélectionnés se déplacent physiquement uniquement pour signer le marché. Imaginez, par exemple, quand ils se trouvent à plus de 50 km !

Depuis le mois de novembre dernier, AOS intègre à sa plateforme une version plus avancée de la signature électronique pour permettre aux parties prenantes de signer et d'authentifier le document finalisé.

"C'est au printemps 2020, pendant le confinement, que nous avons développé cette nouvelle fonctionnalité. Dans le contexte actuel, où le présentiel est de plus en plus remplacé par les échanges virtuels, la signature numérique apporte aux donneurs d'ordres et entreprises du bâtiment plus de flexibilité et surtout un gain de temps conséquent", explique Thomas Cassou, co-fondateur d'AOS.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?