AccueilLoireL'apprentissage, une « voie royale » pour l'artisanat

L'apprentissage, une « voie royale » pour l'artisanat

La CMA de la Loire agit pour orienter, former et recruter les jeunes dans un secteur aux débouchés quasi assurés.
Georges Dubesset, président de la CMA Loire, Henri Beaulieu, directeur du CFA du Roannais, et Laurence Vernus, du CFA-BTP
© Jean-François Vaizand - Georges Dubesset, président de la CMA Loire, Henri Beaulieu, directeur du CFA du Roannais, et Laurence Vernus, du CFA-BTP

Loire Publié le ,

Du 1er au 8 février, la CMA France organisait la première semaine de l'apprentissage dans l'artisanat. Des actions de communication et réunions d'information étaient organisées dans les CMA et les 112 CFA, qui forment 100 000 apprentis chaque année sur 250 métiers. Un moyen de valoriser ce modèle qui a fait ses preuves : « On compte 1,3 millions d'entreprises artisanales en France. Une sur deux est dirigée par un ancien apprenti », confiait Georges Dubesset, président de la CMA Loire, le 6 février à Roanne.

700 000 emplois sont à pourvoir dans l'artisanat. La priorité consiste donc à orienter, former et recruter : trois thèmes clés de la semaine. Si, dans la Loire, 2 143 apprentis se trouvent en formation, beaucoup de places restent à occuper dans les CFA. Et bien des entreprises ne parviennent pas à trouver des apprentis. « L'apprentissage permet à plus de 80 % des jeunes de trouver un emploi, une fois sur deux dans l'entreprise qui les a formés. L'ascenseur social fonctionne dans l'artisanat. C'est une voie royale », estime Georges Dubesset.

Dans la Loire, la CMA multiplie les actions pour faire évoluer l'image des métiers auprès des jeunes. 1 300 élèves ont pu le découvrir lors de « Bravo les artisans », où un élève réalise un reportage chez un professionnel pour le présenter à ses camarades. 1 300 autres ont été sensibilisés par l'opération « L'artisanat fait son cinéma ». Du collège à l'université, un stage d'observation de cinq jours est proposé en entreprise, durant les vacances, pour découvrir un métier : 259 conventions de stage ont été signées dans la Loire en 2018. Trente réunions d'information ont intéressé 800 jeunes Ligériens. Des entretiens individuels accompagnent les plus motivés vers un projet professionnel.

363 offres (30 % du total) n'étaient pas pourvues fin 2018 pour l'apprentissage dans l'artisanat de la Loire, en particulier dans le Bâtiment et les métiers des métaux. Si la réforme de l'apprentissage laisse encore songeuses les CMA, de plus en plus de jeunes deviennent apprentis par choix, et non par défaut.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?