AccueilActualitésArtisans : une activité en demi-teinte

Artisans : une activité en demi-teinte

Malgré une hausse du chiffre d'affaires des entreprises du bâtiment, la Capeb régionale incite à la prudence et livre des outils pour permettre aux artisans de mieux appréhender les pratiques de demain.
Artisans : une activité en demi-teinte
Charlotte Robert - La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes se mobilise pour encourager la reprise du secteur

Actualités Publié le ,

La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes a organisé sa première conférence de presse vendredi 13 janvier à L'Aqueduc de Dardilly. L'occasion de faire un point sur l’évolution du secteur du bâtiment qui, s'il enregistrait un mieux depuis septembre et après cinq ans de crise, a de nouveau peine à se maintenir. Et ce, en dépit d'un chiffre d'affaires en hausse constante. « 40 % des entreprises constatent une diminution de leurs marges. Quant aux carnets de commande, 26 % des adhérents déplorent une visibilité quasi nulle », expose Alain Lacroix, 1er vice-président délégué de la Capeb régionale. La faute à la concurrence et aux prix du marché, de plus en plus bas alors que les matières premières et le coût de l'énergie augmentent. Résultat : l'activité freine et ils ne sont que 26 % à envisager de recruter d'ici la fin de l'année.
En 2017, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment entend faire de la résistance. Couvrant aujourd'hui 12 départements, 60 000 entreprises et près de 180 000 salariés, la structure présidée par Dominique Guiseppin a mis sur pied un programme d'actions centrées sur la formation et l'emploi. « 14 000 postes sont à renouveler, salariés comme chefs d'entreprises, déclare Christelle Rozier, présidente de la commission régionale emploi-formation. La filière est une voie d'excellence qu'il ne faut pas dénigrer et la transmission de ces métiers, une tradition que nous n'avons pas envie de perdre. » Consciente que les recruteurs recherchent de plus en plus la qualification, la Capeb propose des formations spécifiques (domotique, transition énergétique, etc.) et souhaite renforcer l’apprentissage. Pour son président, le message est clair : « Les artisans doivent faire du global, pas seulement de l'isolation ou de la chaudière. »
Les grands chantiers de l'année comprendront aussi la lutte contre le travail détaché illégal et l'accès simplifié aux marchés publics. En ce sens, un guide sera prochainement édité pour permettre aux professionnels de répondre localement aux demandes. D'ici fin janvier, le président Guiseppin se rendra à la Région pour y rencontrer Laurent Wauquiez et signer une charte de bonnes pratiques.

Charlotte Robert

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?