Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Autoroute Blanche : une nouvelle aire de services bidirectionnelle

le - - Savoie

Autoroute Blanche : une nouvelle aire de services bidirectionnelle
© ATMB - Elus et responsables d'ATMB lors de la pose de la 1re pierre de la future aire de services

Elle remplacera les deux aires existantes à Bonneville, où viennent de débuter les travaux du futur espace d'ATMB, accessible de part et d'autre de l'axe autoroutier.

« Notre mission est d'offrir à nos clients du quotidien ou aux simples visiteurs vacanciers la meilleure qualité de service possible, dans le respect des riverains et de l'environnement », a affirmé Thierry Repentin, président d'Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB), lors de la pose de la première pierre, à Bonneville, de la future aire de services autoroutière. Cette dernière constituera un espace unique (remplaçant les deux aires actuelles, qui datent 1973), accessible dans les deux sens de circulation de l'Autoroute Blanche (A 40). Plus grande et mieux adaptée aux besoins des conducteurs, cette nouvelle aire bidirectionnelle proposera de très nombreux services pour rendre les pauses des conducteurs plus agréables : une offre de restauration élargie avec les enseignes Shell, Léo Le Bistrot, corner Starbucks et une boutique Petit Casino, ainsi que des espaces de jeux pour enfants et des salons de détente.

L'espace sera totalement repensé, avec notamment la création d'une terrasse de 250 m² qui offrira une vue panoramique sur les massifs de montagne environnants. Afin d'encourager les mobilités durables auprès des conducteurs, le projet prévoit l'installation d'une borne de recharge pour véhicules électriques. Le projet représente un investissement total de 22,7 M€ : 14,7 M€ pour ATMB, qui prend en charge la construction du pont, des parkings et des giratoires, et 8 M€ pour Shell sur la station et le bâtiment.

Un corridor pour les oiseaux

Dès l'hiver 2017, en prévision du chantier, les équipes d'ATMB ont procédé à l'installation d'aménagements destinés à la préservation de la faune locale : 35 gîtes pour les chauves-souris, trois nichoirs adaptés à la chouette effraie et cinq hibernaculum pour les reptiles et les amphibiens, mais aussi une prairie humide de près d'un hectare, la création de berges sur les étangs existants et des mares favorables aux amphibiens. Sans oublier une haie de 250 m de long, plantée le long du futur parking des poids lourds pour rétablir un corridor de vol pour les chauves-souris. Les travaux ont été conduits sur une période qui n'impacte pas la nidification des oiseaux, afin de ne pas perturber leur rythme naturel.

Ces aménagements feront l'objet d'un suivi par un écologue pendant vingt ans, afin de s'assurer de leur efficacité vis-à-vis des animaux et proposer des ajustements si nécessaire. Enfin, des bassins de retenue d'eau d'un volume total de 3 400 m3 seront créés de part et d'autre de l'autoroute pour préserver la ressource en eau du secteur.

Un mur anti-bruit de 330 m

Quant aux travaux de la future aire de services, ils ont débuté cette semaine par la suppression de la passerelle piétonne reliant les deux aires existantes. Une opération qui a eu lieu de nuit, entre 21 h et 6 h du matin, afin de limiter l'impact sur le trafic. Ils se poursuivront en 2019 avec la construction d'un nouveau pont qui permettra aux automobilistes des deux sens de circulation d'accéder à l'aire.

Le choix a été fait d'un ouvrage sans pile centrale, certes plus complexe mais permettant de limiter la gêne occasionnée pour les conducteurs durant les travaux. L'ouverture de la nouvelle station Shell en direction de Chamonix sera effectuée à partir du 2e semestre 2019, puis place à la construction d'un mur anti-bruit de 330 m de long et 6 m de haut avant l'ouverture de l'aire dans les deux sens de circulation, effective en 2020.

En attendant, les aires actuelles demeureront ouvertes pendant toute la durée des travaux, tandis que les équipes d'ATMB mettront tout en œuvre pour limiter au maximum les désagréments causés par ce chantier d'envergure.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer