AccueilAinAvec le rachat de Poralu, le groupe Herige s'implante en Rhône-Alpes

Avec le rachat de Poralu, le groupe Herige s'implante en Rhône-Alpes

Le groupe vendéen Herige vient de racheter le spécialiste de la menuiserie de l'Ain, Poralu. Une façon pour lui de s'implanter en Rhône-Alpes.
Philippe Carminati (Poralu), Benoît Hennaut, Bruno Cadudal (DG Atlantem), Vincent et Simon Carminati (Poralu).
DR - Philippe Carminati (Poralu), Benoît Hennaut, Bruno Cadudal (DG Atlantem), Vincent et Simon Carminati (Poralu).

Ain Publié le ,

712 M€ de chiffre d'affaires en 2021 et 413 M€ au premier semestre 2022, une activité menuiserie en pleine essor, un pôle négoce qui affiche une croissance à deux chiffres… Dire que le groupe Herige (négoce, menuiserie industriel et béton) est un acteur qui compte dans le secteur du BTP n'a rien d'usurpé.

Pourtant, l'ETI vendéenne, très bien implantée dans tout le quart nord-ouest de l'Hexagone, pâtit encore d'un déficit de notoriété en Rhône-Alpes. "Jusque-là, nous n'étions d'ailleurs pas du tout implantés dans cette zone géographique", confirme d'ailleurs Benoît Hennaut, président du directoire du groupe Herige.

Alors, pour étendre son influence au-delà des frontières du grand ouest, Herige et sa filiale de menuiserie industrielle Atlantem, ont mis en place une stratégie de croissance externe qui s'est d'abord traduite par le rachat de MGT menuiserie mais surtout par l'acquisition du groupe de l'Ain Poralu, spécialisé dans la fabrication sur mesure de menuiseries et fermetures en aluminium, PVC et bois. "Depuis toujours, nous sommes attentifs à ce qui se passe sur le marché, indique Benoit Hennaut. Et le rachat de Poralu représentait pour nous une belle opportunité de s'implanter en Rhône-Alpes."

Un investissement pour le site d'Alex

Mais, plus que la seule raison géographique, l'acquisition de la société aindinoise apparaissait comme un beau coup stratégique. "Il y a, avec Poralu, deux usines (NDLR : à Port dans l'Ain pour la partie PVC et aluminium, et Alex en Haute-Savoie, pour la partie bois) qui bénéficient d'équipements modernes et de qualité. Et ce rachat nous permet aussi de renforcer le potentiel de croissance, d’innovation et de compétitivité de la branche menuiserie de Herige. Nous pourrons croiser nos expertises, élargir notre portefeuille de produits…"

Dans les faits, ce rachat de Poralu par le groupe Herige et sa filiale Atlantem ne devrait pas entraîner de bouleversement opérationnel. "Pendant les prochains mois, l'actionnaire et le directeur général vont continuer à travailler avec nous, pour que la transition se fasse de la façon la plus progressive possible."

Les effectifs devraient également être conservés. "Ils ont une compétence et une expertise qui va nous être profitable." Autre preuve de l'engagement de Herige, Benoit Hennaut a déjà annoncé que le groupe vendéen investira, "de façon significative", dans le site d'Alex de Poralu dès 2023.

Une implantation en Rhône-Alpes qui en appellera d'autres ?

Si cette opération de croissance menée par Herige traduit bien la volonté du groupe de renforcer sa branche menuiserie industrielle -"en pleine essor actuellement car portée par la rénovation des bâtiments"-, elle ne préfigure en rien d'un déploiement plus large en Rhône-Alpes.

"Nous resterons, comme toujours, à l'écoute d'opportunités. Mais pour le moment, l'objectif est de réussir l'intégration de Poralu au sein de Herige." Benoît Hennaut a, en revanche, réfuté toutes velléités de déploiement de la branche négoce en Rhône-Alpes. "Nous n'avons pas vocation à aller au-delà du périmètre du grand ouest."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?