Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Baptême symbolique d'un gypaète barbu

le - - Savoie

Baptême symbolique d'un gypaète barbu
© Bruno Fournier - Les responsables d'Enedis et du parc national de la Vanoise lors du baptême du gypaéton

Il illustre le partenariat entre le parc national de la Vanoise et Enedis pour l'installation de systèmes permettant d'éviter que les oiseaux ne percutent les câbles des lignes électriques ou ne s'électrocutent.

C'est à Peisey-Nancroix, sur l'un des cinq sites de nidification en Vanoise du gypaète barbu, oiseau emblématique des Alpes, qu'a eu lieu cette cérémonie particulière. Il s'agissait de baptiser le 11e gypaéton y étant né et qui, depuis le 18 avril dernier, est élevé par sa mère, le mâle étant décédé accidentellement. Une grande chaîne de solidarité s'était créée autour du jeune gypaète, afin qu'il soit bien nourri jusqu'à son premier envol en ce mois de juillet. Il demeurera encore quelques semaines à proximité du nid avant d'être chassé définitivement par sa mère à l'automne, puis voyagera à travers l'Europe avant de se mettre en quête d'un partenaire et d'un lieu de vie sédentaire.

En attendant, il a été symboliquement baptisé du nom de Perceval en présence des responsables du parc national de la Vanoise et d'Enedis. Une belle illustration du partenariat qui lie l'établissement savoyard et le gestionnaire du réseau d'électricité. Ceci, dans le cadre d'une convention mise en place en 2012 sur le département, aux côtés de la Ligue de protection pour les oiseaux et des parcs naturels régionaux du massif de Bauges et de la Chartreuse. L'objectif étant d'identifier les zones les plus sensibles pour les oiseaux de grande envergure et de mettre en œuvre des systèmes de neutralisation pour éviter qu'ils ne percutent les câbles ou ne s'électrocutent.

Il faut savoir qu'à ce jour, on recense quinze couples reproducteurs du gypaète barbu dans les Alpes françaises, dont dix dans les deux Savoie. Les conventions passés dans les trois départements du sillon alpin (Savoie, Haute-Savoie et Isère) ont permis, depuis 2012, l'équipement de 136 poteaux sur 12,6 km de lignes, dont une bonne moitié pour la seule Savoie.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer