AccueilBCI Isolation veut devenir un acteur global du marché de la rénovation énergétique

BCI Isolation veut devenir un acteur global du marché de la rénovation énergétique

La PME familiale, installée à Beynost dans l'Ain, enregistre une forte croissance. L'entreprise devrait ouvrir au moins 8 agences en 2021 et recruter plus de 80 personnes.
BCI Isolation veut devenir un acteur global du marché de la rénovation énergétique
DR

Publié le ,

Jérémy Poret, ancien champion de jetski, et Brice Aloth, ancien ingénieur commercial en informatique, dirigent l'entreprise BCI Isolation. Les deux cousins germains ont d'abord travaillé chez BPI, menuiserie créée en 2007 à Beynost par Gilles Poret, le père de Jérémy. « La menuiserie avait une activité d'isolation sous le nom de BCI. Nous avons décidé de développer plus fortement ce segment et nous avons récupéré l'activité d'isolation à partir de 2017 », explique Brice Aloth. Dans le secteur de la rénovation énergétique de l'habitat, l'entreprise réalise essentiellement des travaux d'isolation des combles et quelques travaux d'isolation intérieure, plâtrerie et peinture.

Nouvelles agences à Saint-Etienne, Chambéry et Dijon en janvier

La prise de conscience environnementale, la nécessité de réduire sa facture énergétique et la multiplication des aides ont incité de plus en plus de ménages à mener des travaux de rénovation énergétique. Pour une maison de 120 m2, ce type de chantier coûte environ 2 500 € avec un reste à charge de 1 € à 500 € pour le client. La baisse de la facture de chauffage s'affiche autour de 20 %. BCI Isolation profite de la dynamique du marché et connaît une croissance forte et rapide. « Nous employons aujourd'hui 120 personnes et enregistrons 15 M€ de chiffre d'affaires », fait savoir le co-gérant. En moyenne, l'entreprise réalise 700 chantiers par mois dans les maisons de particuliers. « Le nouveau dispositif RGE est une très bonne chose pour lutter contre les sociétés éco-délinquantes et restaurer l'image et la réputation des isolateurs », souligne Brice Aloth qui ajoute que l'entreprise ne fait pas appel à des sous-traitants et gère les chantiers de A à Z.

Pour couvrir au mieux le territoire, BCI Isolation a ouvert des agences à Avignon, Narbonne et Bordeaux. « Ces agences nous permettent d'être au plus près des clients et d'éviter à nos salariés de longs trajets. Une agence compte une quinzaine de personnes. Le volet administratif des dossiers, notamment pour l'obtention des aides financières, est traité au siège à Beynost », précise le dirigeant. Pour continuer à se développer en garantissant réactivité, proximité et qualité des travaux, BCI Isolation ouvrira trous nouvelles agences en janvier à Saint-Etienne, Chambéry et Dijon. En mars, des implantations devraient se concrétiser à Lille, Arras et Reims ; puis, un peu plus tard dans l'année, à Toulouse et Valence. « D'ici un an, nous devrions être au moins 200 collaborateurs et nous tablons sur 25 M€ de chiffre d'affaires », prévoit Brice Aloth.

Cibler les copropriétés et les collectivités

L'entreprise s'est structurée pour être en capacité de répondre aux gros chantiers des copropriétés et des collectivités. Une business unit dédiée accompagne ce type de clients et dispose de compétences spécifiques pour faire des diagnostics sur les bâtiments. « C'est en quelque sorte un bureau d'études énergétique », compare le co-gérant qui estime que l'activité générée par la clientèle des syndics et des collectivités devrait représenter 40 % du chiffre d'affaires d'ici deux ans. A court terme, BCI Isolation souhaite se positionner avec une offre de rénovation globale, comprenant notamment les études énergétiques mais aussi les travaux de menuiserie.

En parallèle, la PME familiale met en œuvre un vaste projet d'immobilier d'entreprise. « D'ici fin mars, nous devrions emménager sur l'ancien site industriel du distributeur de boissons Murgier à proximité de nos locaux actuels. Les travaux sont en cours », indique Brice Aloth.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?