Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Brié-et-Angonnes à l'heure de la transition énergétique

le - - Isère

Brié-et-Angonnes à l'heure de la transition énergétique
© Grenoble Alpes Métropole - Lors d'une visite de la nouvelle chaufferie de Brié

Dans le cadre de la rénovation de sa mairie, la commune remplace sa chaufferie au fioul par une chaufferie à granulés de bois. Une installation à très faibles émissions, qui permettra d'éviter le rejet de plus de 10 t de CO2 par an.

La forêt, qui couvre près de 65 % du territoire métropolitain, constitue une ressource remarquable d'énergie. Aussi Grenoble-Alpes Métropole encourage-t-elle fortement la conversion des anciens systèmes de chauffage vers de nouveaux appareils fonctionnant au bois. Pour accompagner cette recommandation, elle a saisi l'opportunité du Fonds chaleur renouvelable (FCR). Géré par délégation de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ce dernier permet de subventionner les projets d'énergie renouvelable thermique comme le solaire thermique, le chauffage au bois, les réseaux de chaleur, la géothermie, la récupération de chaleur ou encore la méthanisation. Il concerne tous les projets publics ou privés situés sur le territoire de la Métro, hors particuliers. Ce dispositif engage les élus à accompagner les maîtres d'ouvrages pour développer des projets sur les 49 communes et garantir la performance des installations. Il soutient aussi l'investissement, grâce à une enveloppe de subvention de 1,4 M€ sur trois ans, et favorise le développement massif, ainsi que la structuration de ces filières énergétiques.

La mairie de Brié-et-Angonnes a pour sa part choisi de renouveler son système de chauffage et faire une plus large place aux énergies renouvelables avec la création d'une chaudière bois. La nouvelle chaufferie de Brié, qui consommera 7 t de granulés de bois en provenance locale, est financée en partie par le FCR à hauteur de 4 900 €, soit 22 % du montant investi par la commune. Si Brié a été l'une des premières à déposer un dossier, douze autres (sur seize dossiers déposés) sont à ce jour bénéficiaires de l'aide, dont huit communes, deux bailleurs et deux entreprises. Ils concernent essentiellement des installations de chaudière bois performantes. Près de cent autres projets, publics et privés, ont d'ores et déjà été identifiés et sont susceptibles de bénéficier de ce dispositif.




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer