Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

BTP Ain veut participer à la revitalisation des centres-villes

le - - Ain

BTP Ain veut participer à la revitalisation des centres-villes
J.-M.P. - Le débat a été riche sur le programme Action Coeur de Ville pendant l'assemblée générale de BTP AIN

Au cours de son assemblée générale à Bourg-en-Bresse, la fédération départementale du Bâtiment et des Travaux publics a donné la parole aux acteurs du programme « Action Cœur de Ville ».

Ils attendaient ce moment avec une impatience non dissimulée... Les chefs d'entreprise du Bâtiment et des Travaux publics de l'Ain avaient rendez-vous vendredi dernier au théâtre de Bourg-en-Bresse pour assister à la table-ronde organisée dans le cadre de l'assemblée générale de la fédération départementale du BTP. Le menu était, il est vrai, alléchant. Et ce au moment où le niveau d'activité recommence à marquer le pas après deux belles années ayant permis de combler (à peu près) les déficits provoqués par la grande crise de 2008.

Pour répondre aux attentes de leurs adhérents, le président Pierre Convert et son équipe avaient particulièrement soigné le casting sur le thème « Réinvestir nos cœurs de ville ». Un sujet qui concerne particulièrement notre département, puisque ses trois villes les plus importantes - Bourg-en-Bresse, Oyonnax et Ambérieu-en-Bugey - ont été retenues par l'État pour participer au programme « Action Cœur de Ville ».

Des annonces concrètes

Les maires Jean-François Debat (Bourg) et Daniel Fabre (Ambérieu) ont rejoint autour de la table Olivier Schwinn, responsable attractivité à la mairie d'Oyonnax, dont le premier magistrat Michel Perraud était excusé. Pierre Convert les avait prévenus : « Nous voulons des annonces concrètes ! » Les entreprises du BTP seront en effet les premières concernées par les projets de revitalisation des centres. Le préfet Arnaud Cochet avait en préambule rappelé les axes définis et les moyens mis en œuvre : « Sur cinq ans, l'enveloppe est de 5 Md€, abondée par la Caisse des dépôts, Action Logement, l'Anah et les cofinanceurs locaux que sont la Région, le Département et les intercommunalités ». Au programme : réhabilitation de l'offre de l'habitat, développement économique et commercial équilibré, développement de l'accessibilité, de la mobilité et des connexions, mise en valeur des espaces publics et du patrimoine, accès aux équipements et services publics.

Nicolas Bonnet pour Action Logement, Frédéric Borthot pour la CCI, Célia Barthélémy pour le promoteur lyonnais Cardinal, et Patrice Fontenat, vice-président de BTP 01 en charge des TP, sont intervenus régulièrement pour apporter leurs pierres à l'édifice.

Dans chacune des villes, un comité de pilotage (au sein duquel siégera la fédération) définit les projets. « Les réalités sont différentes avec des problématiques communes », a souligné Jean-François Debat au moment de la présentation des priorités burgiennes pour ramener de la population et de l'activité au coeur de la cité.

Un bon « relais de croissance »

Daniel Fabre, pour Ambérieu, s'est quant à lui engagé dans un inventaire à la Prévert. Le président Convert voulait du concret… il en a eu ! « Nous avons le projet du Campus de l'aéronautique. Ce sera le deuxième en France après Bordeaux. Nous lançons les études pour transformer le carrefour dit des Quatre Coins, proche de la mairie. Avec Action Logement, nous réhabiliterons du logement privé. Un immeuble mixte sera réalisé pour regrouper le restaurant scolaire, des logements pour personnes âgées et des commerces. Le stationnement au centre-ville sera complètement revu ».

Pour Oyonnax, Olivier Schwinn a listé à son tour les priorités, rappelant au passage la particularité de la ville : « Le but est de ramener les habitants au centre-ville qui, en fait, est double : le cœur historique et les quartiers nés du boom industriel qui a vu la population passer, en 100 ans, de 3 000 à 30 000 habitants. Il y aura de la construction et de la rénovation, ainsi qu'un gros travail sur la voirie et les espaces publics. Le projet de reconstruction de Valexpo, le deuxième parc des expositions du département, pèsera 11 M€. Nous construirons le nouveau par-dessus l'ancien pour maintenir l'activité. Plus tard viendra la Cité de la Plastronique ».

Le mot de la fin est revenu à Pierre Convert : « Avec le programme Action Cœur de Ville, nous avons trouvé notre relais de croissance. Les entreprises de l'Ain du BTP sont prêtes à répondre présentes. Nous avons tous les acteurs nécessaires au sein de la fédération : architectes, Travaux publics, Bâtiment, maintenance… À vous de faire travailler le tissu local ».

Jean-Marc Perrat




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer