AccueilActualitésCapeb Auvergne Rhône-Alpes : les artisans en marche

Capeb Auvergne Rhône-Alpes : les artisans en marche

Vendredi dernier à Saint-Etienne, la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes est officiellement née et ses statuts signés par les représentants des 12 capeb départementales. Cette nouvelle instance préfiguratrice de l'Union régionale Capeb Auvergne Rhône-Alpes est basée avant tout sur l'équilibre et le rapprochement des territoires. Interview croisée de Dominique Guiseppin, élu président et d'Alain Lacroix, premier vice-président délégué, de l'union régionale Auvergne-Rhône-Alpes.
Capeb Auvergne Rhône-Alpes : les artisans en marche
DR

Actualités Publié le ,

Les premières bases de la Capeb Auvergne Rhône-Alpes ont été posées vendredi dernier à Saint-Etienne. Quels sont ses grands objectifs ?
Dominique Guiseppin :
« Nous voulons disposer au plus vite d’une entité légitime et reconnue auprès des pouvoirs publics et de nos partenaires régionaux,pour représenter, défendre, promouvoir l’artisanat du bâtiment sur l’ensemble du territoire Auvergne-Rhône-Alpes. Pour le moment les deux Capeb Rhône-Alpes et Auvergne subsistent. L’échelon Auvergne-Rhône-Alpes chapote les deux pour donner une visibilité propre et une instance de référence pour nos élus. La nouvelle union régionale se donne ainsi les moyens d’assumer pleinement sa vocation à représenter, défendre et promouvoir l’artisanat du bâtiment, au sein des différentes instances de pilotage et de concertation des politiques régionales».
Alain Lacroix : « Nous avons voulu garder l’esprit de la confédération et construire une véritable unionoù chaque département garde sa voix. Des gros dossiers politiques sont en route comme celui l’apprentissage. Nous nous devions d’être prêts pour pouvoir donner un interlocuteur unique à la nouvelle région ».

Quelles vont être les prochaines étapes ?
Alain Lacroix :
« Nous allons mettre en place des actions communes aux deux régions qui vont donc bénéficier normalement de fonds supplémentaires comme les artisans-messagers.Des services, plus complets devraientaussi être apportés aux adhérents ».
Dominique Guiseppin :« Nous avons déjà fait des demandes pour rencontrer les différents vice-présidents de la nouvelle région qui traitent des sujets quinous préoccupent à savoir l’économie, le développement durable, l’économie de proximité, le commerce, l’artisanat, le patrimoine et bien sur la formation professionnelle et l’apprentissage. Côté fonctionnement des capeb, des services vont être harmonisés, d’autres mutualisés mais toujours en gardant la notion de proximité du territoire. Le service technique sera mis à disposition des artisans de l’Auvergne également. Tout ceci prépare la prochaine étape d’une seule Capeb Auvergne-Rhône-Alpes prévue, nous l’espérons pour fin 2016 »

L’apprentissage semble être un des dossiers du dessus de pile ?
Alain Lacroix :
« L’apprentissage est bien sur primordial aujourd’hui. Dans les petits départements il n’y a pas forcément de CFA ou des structures relativement petites. Nous voulons donner a tous l’accès au CFA quelque soit la localisation géographique ».
Dominique Guiseppin : « La Capeb Auvergne et Rhône-Alpes représente aujourd’hui 60 000 entreprises artisanales, 162 000 actifs, dont 8 600 apprentis que nous devons former de la meilleure manière qui soit ».

Carine Barjon-Audouard

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?