AccueilRhôneCAPEB Rhône : « Les artisans du Bâtiment sont les mieux placés pour redynamiser l'économie »

CAPEB Rhône : « Les artisans du Bâtiment sont les mieux placés pour redynamiser l'économie »

Mardi 22 janvier, adhérents et partenaires de la CAPEB Rhône se sont retrouvés dans les locaux de cette dernière, où le président Sylvain Fornès a pris la parole pour les traditionnels vœux de début d'année.
CAPEB Rhône : « Les artisans du Bâtiment sont les mieux placés pour redynamiser l'économie »
© Laurent Odouard - Antoine Leempoels (secrétaire général), Sylvain Fornès (président) et Stéphane Labrosse (1er vice-président)

Rhône Publié le ,

C'est avec une voix teintée d'émotion que le président de la CAPEB Rhône a pris la parole devant l'assemblée réunie ce soir du 22 janvier à l'occasion des vœux. Pour Sylvain Fornès en effet, 2019 marquera sa dernière année de présidence après neuf ans de bons et loyaux services. Aussi, s'il se dit prêt à « laisser la place pour un renouvellement nécessaire au bon fonctionnement de l'organisation », charge au plâtrier-peintre d'assurer la transition idoine dans un contexte marqué par les incertitudes...

Mais avant de s'attaquer aux défis du futur, le président est revenu sur l'année 2018, particulièrement riche en rebondissements. Parmi les événements notables, l'adoption de la loi Elan (pour laquelle la CAPEB déplore l'absence de « mesures simples et opérationnelles en matière de réhabilitation et de rénovation du parc existant »), du projet de loi Pacte et de son combat pour préserver le caractère obligatoire du stage de préparation à l'installation (SPI), ou encore du Plan de rénovation énergétique des bâtiments, qui nécessite à ses yeux d'être redynamisé.

La bonne nouvelle sera venue du projet de loi de Finances, pour lequel « la CAPEB se félicite de l'abandon des dispositions concernant le GNR, et plus généralement de la suppression de la hausse de la taxation des carburants ». Sans oublier d'avoir un mot pour la réintroduction des fenêtres dans le CITE, « une victoire obtenue après un long bras de fer avec le gouvernement ».

2019, de nouveaux combats

Cette note d'optimisme n'empêche pas la CAPEB Rhône de rester sur ses gardes au regard des défis qui l'attendent en 2019. Au centre de ses préoccupations : la représentativité patronale, le président souhaitant « consolider le poids de l'organisation sur le plan national, devant d'autres qui représentent essentiellement les gros groupes ». Santé et sécurité au travail, lutte contre le travail détaché, accompagnement des entreprises pour la mise en application du prélèvement à la source sont les autres thèmes d'actualité avec lesquels l'organisation devra jongler ce prochain semestre.

« Le dynamisme de l'économie française repose sur les territoires et ses forces vives, au premier rang desquelles figurent les artisans. Ce sont des acteurs clés de l'économie locale », a rappelé Sylvain Fornès à la fin de son allocution, annonçant dans la foulée que la CAPEB fera valoir les propositions et revendications concrètes et immédiates des entreprises de proximité lors d'une « Grande consultation ». Autant d'actions qui pourront être déployées plus confortablement au sein du nouveau bâtiment que la CAPEB 69 partagera avec la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes et l'AFABAT, dont l'inauguration reste programmée pour la rentrée prochaine.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?