AccueilActualitésCaptain’Conso tient le cap de l’optimisation énergétique

Captain’Conso tient le cap de l’optimisation énergétique

Captain’Conso aide entreprises et copropriétés à optimiser leur consommation énergétique.
Captain’Conso tient le cap de l’optimisation énergétique
A.D.

Actualités Publié le ,

Comment réduire sa consommation énergétique quand on est un syndic de copropriété ou une entreprise ? Si certains se lancent dans des travaux de rénovation (isolation par l’extérieur, remplacement des huisseries, etc.), d’autres commencent par une solution moins coûteuse : l’optimisation de la consommation énergétique.

C’est le service que propose Captain’Conso, entreprise lyonnaise créée en janvier 2020 par Paul Chaussivert, ingénieur en énergie de formation. "Souvent, on constate que les chauffages collectifs des immeubles (gaz, électricité ou réseau de chaleur) sont mal réglés, car paramétrer les équipements n’entre pas dans les contrats des exploitants de chauffage", raconte le dirigeant. Or, avec des réglages adéquats, il serait possible de gagner, en moyenne, 15 % sur ses consommations d’énergie.

Captain Conso aide au paramètrage des équipements

Alors concrètement, comment agit Captain’Conso ? Première étape, le diagnostic. Au-delà de l’incontournable relevé des consommations et inventaire des équipements, "nous échangeons avec les occupants. Est-ce qu’ils ont froid dans leur logement ? Quel est l’historique du bâtiment ? Quelles sont leurs attentes ? etc.", précise Paul Chaussivert.

En fonction de cet état des lieux, l’ingénieur propose de mettre en œuvre différentes actions. Il peut, dans certains cas, renégocier un contrat de gaz ou d’électricité. Parfois, des petits travaux peuvent être préconisés.

Modifier le paramétrage des équipements de chauffage…

Mais le gros du travail de Captain’Conso, c’est le paramétrage des équipements : chaudières, pompes ou encore courbes de chauffage. "Par exemple, il est important de bien maîtriser quelle température de chauffage on envoie dans les appartements, en fonction de la température extérieure et de leur superficie", explique Paul Chaussivert.

La suite de l'article est réservée aux abonnés et disponible dans notre édition du 3 février

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?