Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Chantier / Centre commercial de la Part-Dieu : la grande mue

le - - Rhône

Chantier / Centre commercial de la Part-Dieu : la grande mue
Extérieurs toits terrasses

Le centre commercial La Part Dieu, créé en 1975, connaît une rénovation-extension de grande ampleur de près de 400 M€ d'investissements. Unibail-Rodamco-Westfield a décidé de frapper fort au cœur de Lyon, avec ce qui va devenir le plus grand centre de shopping de centre-ville de l'Europe continentale. Un projet conçu et démarré bien avant la crise covid. Ouverture progressive au public depuis le 28 novembre, pour une finalisation prévue fin 2021.

Une extension, la galerie La Lanterne, 19 000 m2 (40 boutiques), est d'ores et déjà ouverte depuis samedi 28 novembre, et accueille de nouvelles boutiques

au fur et à mesure des installations. L'ambiance est plus feutrée que dans le reste du centre (qui lui-même a été revu), le design et le décor plus sobres, l'acoustique et les éclairages mieux maîtrisés, moins agressifs pour les visiteurs, et les matériaux employés ne se limitent pas au béton-carrelage basiques : du parquet chêne brûlé et de la pierre de Savoie pour les sols, maille tissée (bois, cuir et laiton) pour les plafonds .

Une nouvelle traversée du quartier

Côté pratique, ouverte sur la ville, la Lanterne offre une grande entrée nouvelle à l'ouest (direction Presqu'Ile, Tour « Crédit Lyonnais » /station tram Part-Dieu-Auditorium) et permet de « trabouler » via le centre commercial, de plain-pied, en évitant, d'ores et déjà aux piétons, de traverser dangereusement sous le centre, le long des voies du tram, afin rejoindre Vivier-Merle et la gare. De plus, deux nouvelles entrées sont créées en remplacement de l'ancienne entrée principale : une qui pour le côté gare, et l'autre côté Servient (face bibliothèque municipale).

Défis de construction

Il a fallu faire une grosse campagne de re calculs des structures du bâtiment de 1975, alléger les toitures prévues à l'origine pour des voitures, renforcer les structures, pour accueillir espaces paysagers, restaurants, cinéma (à 17 mètres de hauteur sur trois niveaux). Un énorme travail de regroupement des composants techniques du centre a été effectué. L'ampleur du chantier et surtout sa localisation, au coeur de la ville, a nécessité de relever de nombreux défis techniques, répondant aux contraintes suivantes : le maintien du centre existant en activité, avec ses 240 boutiques et ses 3 800 (4700 en fin de chantier) collaborateurs y travaillant chaque jour ; l'intégration dans un quartier lui-même en pleine transformation, renfermant de nombreuses autres opérations, privées et publiques, en limitant l'impact sur les usagers ; 40 000 m2 de façades ont été rénovés oui recréés surle modèle des motifs béton de l'époque 1975.

Le plus grand centre d'Europe continentale

L'extension et la rénovation permettent à La Part-Dieu d'enrichir son offre shopping, de loisir et de restauration. De 129 000 m², le centre compte désormais 161 000 m² GLA (Gross leasing area / surface commerciale utile), faisant de lui le premier centre de shopping urbain d'Europe continentale (Londres-Westfield est plus grand, il appartient aussi au groupe français Unibail-Rodamco-Westfield). A noter que La Part-Dieu totalisait, déjà en 1975, 100 000 m2 de surface commerciale utile ! Sur les 32000 m2 supplémentaires de surface commerciale, un tiers est dévolu au commerce, un tiers au loisirs (salle de sport, salle d'escalade « A Pic » etc.) et un tiers à la restauration.

Empreinte carbone, objectif Breeam, mobilité douce

L'extension-rénovation du centre met en avant sa démarche mobilité douce et maîtrise de son empreinte carbone, 250 places pour les vélos ont été créées. Cet espace intègrera une station de réparation et de gonflage en libre-service, ainsi que des casiers fermés.

Le centre renouvelé s'est fixé de hautes ambitions environnementales, qui ne devaient probablement pas présider à la création du centre en 1975, sous le règne du maire de l'époque Louis Pradel, qui lança sa construction. Autres temps, autres mœurs.

Aujourd'hui, le groupe Unibail-Rodamco-Westfield ne vise pas moins que la certification d'origine britannique de renommée mondiale, Breeam (Building Research Establishment Environmental Assessment Method).

Cette certification prend en compte de près la gestion des énergies, de l'eau, et des notions de santé, bien-être, de gestion des déchets.

Gestion de l'eau

Des cuves de stockage des eaux pluviales ont été créées dans le projet (715 m² dans le parking extension et 62 m² pour Bouchut), dans le but de réutiliser

cette eau pour l'arrosage et le nettoyage du parking. Le projet inclut aussi la récupération des eaux grises pour l'alimentation des WC ; des chasses 3/6L, urinoir et robinetterie avec détection ; un compteur d'eau spécifique pour chaque bloc sanitaire ; l'eau chaude sanitaire par ballon électrique ; système de détection de fuites avec coupure d'eau pour les blocs sanitaires.

Le futur UGC ©Studio Robin Issartel

Ci-desous :

La future entrée Vivier-Merle

Le futur espace restauration

L'espace restauration en travaux ©Studio Robin Issartel




Eric SEVEYRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer