AccueilChez Plattard, rien ne se perd, tout se transforme

Déchets du BTP Chez Plattard, rien ne se perd, tout se transforme

Depuis plusieurs années, la société caladoise s’est engagée dans une démarche vertueuse. Objectif, concilier développement économique et limitation de l’empreinte carbone, tout en participant au réaménagement écologique des rives de la Saône.
Chez Plattard, rien ne se perd, tout se transforme
©Plattard - Plattard privilégie le transport fluvial

Publié le ,

Sur le site d’Ancycla*, rien que les chiffres ont de quoi donner le tournis. 100 000 tonnes de déchets issus du BTP recyclées chaque année, plus de 500 entreprises et collectivités qui viennent chaque jour déposer leurs cargaisons, soit l’équivalent de trois camions par minute… Mais pour Edouard Plattard, dirigeant du groupe Plattard qui exploite le site, le plus remarquable à Anse reste la démarche d’économie circulaire mise en place. « Ici, tous les déchets sont traités et concassés avant d’être transformés en granulat et revendus à des sociétés de BTP. » Des déchets réceptionnés, la plupart du temps, par camion, mais également par voie fluviale, moins polluant. « D’où l’intérêt de la proximité du site avec la Saône. »

A Ancycla, rien n’est laissé au hasard. Chaque chargement est enregistré, pesé et contrôlé, avant d’être dirigé vers la plateforme. « Grâce à cette méthode et cette traçabilité, nous sommes en mesure de recycler 100 % des bétons reçus ici », se félicite Jérôme Badie, directeur QSE chez Plattard. Un procédé vertueux, en circuit court "qui permet de réduire d’autant l’usage des ressources naturelles."

Redonner vie aux sites d’extraction

Mais à Ancycla, il n’y a pas que les déchets du BTP qui sont valorisés. « Nous recevons également chaque année 150 à 180 000 tonnes de terres issues de chantiers de terrassement, explique Jérôme Badie . Des matériaux inertes que nous réutilisons pour créer des prairies inondables et des zones humides sur la carrière des Rives du Beaujolais. » Une carrière sous-marine de 135 ha exploitée par le groupe Plattard depuis plusieurs années.

« Les terres d’Ancycla nous permettent de réaménager une zone d’extraction une fois son exploitation terminée (NDLR : la société Plattard extrait de la Saône, grâce à une drague, des sables et graviers destinés à son site caladois où 1M de tonnes de granulats sont produits chaque année). L’objectif est de redonner au lieu un état naturel. » Une philosophie qui a permis la réintroduction de certaines espèces patrimoniales, comme le cuivré de marais, le castor d’Europe ou la fritillaire pintade (NDLR : plante herbacée).

Pour le groupe Plattard, c’est encore un moyen de mêler développement économique et protection de l’environnement. « Une fois que nous aurons terminé l’exploitation de la zone actuelle, d’ici 10 à 15 ans, là encore, nous ferons en sorte que la nature y reprenne ses droits. Et, de notre côté, nous pourrons nous concentrer sur notre projet d’extension, vers Limas (NDLR : une enquête publique est en cours). » Pour boucler la boucle, de l’extraction au réaménagement, en passant par le recyclage.

Tony Fonteneau

*Ancycla a été créé en 2013 et appartient à 50 % au groupe Plattard, qui gère l’exploitation, et à 50 % au groupe Firalp.

La déconstruction du parking Saint-Antoine, un chantier pas comme les autres

Plus de 500 entreprises travaillent régulièrement avec Ancycla. « Ça va du grand groupe de BTP à la petite société du Beaujolais, indique Edouard Plattard. Elles sont situées dans un rayon de 15 kilomètres. » Mais, depuis quelques semaines, le site d’Anse réceptionne des matériaux venus d’un peu plus loin. « Ils proviennent de la déconstruction du parking Saint-Antoine, à Lyon. » Un chantier titanesque puisque, au total, plus de 15 000 tonnes de matériaux vont se voir offrir une seconde vie grâce à Ancycla. « Ils seront transportés de Lyon à Anse par voie fluviale. » Ce qui, selon le groupe Plattard, devrait diviser par quatre les émissions de CO2. « Ça permet aussi d’éviter la circulation de plus de 600 camions sur les routes de la métropole lyonnaise. »

La plate-forme Ancycla

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?