AccueilActualitésChristine Fornès « L’Afabat doit s’adapter en permanence ! »

Christine Fornès « L’Afabat doit s’adapter en permanence ! »

Sous forme associative, l’Afabat réalise 3,5 M€ de chiffre d’affaires, et développe environ 120 formations, avec 4 formateurs internes, 15 artisans formateurs, et 25 salariés sur les autres fonctions. Entretien avec la présidente Christine Fornès et la directrice Catherine Tissier.
Christine Fornès « L’Afabat doit s’adapter en permanence ! »
©ES - Catherine Tissier, Christine Fornès

Actualités Publié le ,

Quel est la plus grosse demande de formation auprès de l’Afabat ?

Christine Fornès (présidente) : Tout ce qui touche à la transition énergétique, dans le but de se qualifier, pour aller sur de nouveaux marchés. Aujourd’hui ce sont 70% de notre activité autour de la transition énergétique, la mention RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), principalement en rénovation, pompes à chaleur, combustible bois (bio masse), le solaire etc… et le Feebat Rénov’ (formations généralistes). Quelques modules complémentaires nous sont demandés, comme le soufflage, la ventilation, l’ITE (isolation thermique par l’extérieur).

Comment travaillez-vous l’offre de l’Afabat ?

Catherine Tissier (directrice) : Nous avons un service de veille, nous échangeons constamment avec les Capeb, avec les formateurs…Nous avons une présence dans les organismes certificateurs, ce qui nous permet de savoir ce qui se prépare. Notre réseau nous permet d’anticiper les divers mouvements.

C.F. : Parmi les autres formations demandées, l’IRVE, installation de recharge pour les véhicules électriques, qui s’effectue en 3 à 5 jours. C’est une formation pour les électriciens. Il existe une demande de bornes de la part des particuliers, des commerces… Enfin l’Audit Réno. permet de former les artisans tous corps de métiers, en 3 journées étalées dans le temps. L’idée, c’est d’avoir une vision énergétique, pour tout ce qui amènera à réduire une consommation de la chaudière à l’isolation …

Comment répondez-vous aux demandes de l’artisan qui vient vers vous ?

C.T. Il y a un entretien d’une vingtaine de minutes au téléphone avec un assistant de formation pour bien positionner les besoins. Un artisan n’a que très peu de temps pour se former, il faut aller à l’essentiel dans le temps le plus court, car pendant ce temps, c’est du chiffre d’affaires qui ne rentre pas pour l’entreprise artisanale. Nous avons aussi une formation « start bâtiment » pour démarrer une entreprise. Les artisans sont très techniques, mais ils doivent aussi devenir chef d’entreprise, c’est un deuxième métier.

Quel a été l’impact du Covid sur vos formations ?

C.F. Cela a permis d’accélérer le mouvement du e learning qui était déjà lancé. Il y a des formations que nous proposons en deux formules, présentielle et à distance. Mais tout ne se fait pas sur un écran. De plus, notre région est vaste, du Cantal à la Savoie. Nous avons mis au point une douzaine de plates-formes techniques mobiles sur camion, deux autres nouvelles sont en préparation. Nous allons, avec les outils techniques, les chaudières par exemple, sur place à la rencontre des artisans qui ont besoin de formations. Ainsi, cela limite les déplacements des artisans, tout en leur apportant une formation technique performante.

Tous les métiers sont-ils concernés par ces plates-formes mobiles ?

C.T. : Non, ce sont surtout nos plus fortes demandes en transition énergétique : nous avons des plates-formes sur les poêles bois, le photovoltaïque, 2 plates formes sur les pompes à chaleur, 2 sur les flux frigorigènes, etc. Elles tournent beaucoup sur l’ensemble des territoires.

De nouvelles formations à prévoir ?

C.F. Oui, nous allons contribuer à former les diagnostiqueurs immobiliers, dont la montée en compétence devient obligatoire avec la loi Climat et Résilience.

Par ailleurs nous nous adaptons à la crise en orientant nos contenus vers la gestion de la pénurie et de la hausse des prix de matériaux. L’Afabat doit s’adapter en permanence.

DR -Une des 12 plates-formes techniques qui tournent dans les territoires de la région

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?