AccueilRhôneChristophe Simon, directeur régional Rhône chez Colas : "Continuer à former et à faire évoluer nos collaborateurs"

Christophe Simon, directeur régional Rhône chez Colas : "Continuer à former et à faire évoluer nos collaborateurs"

Pour le directeur régional Rhône de Colas, Christophe Simon, l'un des défis de 2023 sera le recrutement.
Le principal challenge à relever en 2023 restera celui de produire plus "vert".
DR - Le principal challenge à relever en 2023 restera celui de produire plus "vert".

Rhône Publié le ,

Si pour beaucoup de professionnels des travaux publics, 2023 démarrent avec son lot d'incertitudes, chez Colas, le constat est moins négatif.

Pour Colas, le premier défi à relever en 2023 est humain

"Il y a de belles perspectives, notamment sur la Métropole de Lyon avec des projets ambitieux de voies vélo et de transports en commun en site propre, mais qui devraient plutôt avoir un impact à partir de 2024, indique Christophe Simon, directeur régional Rhône chez Colas. En parallèle, nous rentrons dans une deuxième partie de cycle électoral qui devrait voir la concrétisation de nombreux projets. Les taux d’intérêts d’emprunt sont toujours inférieurs à l’inflation, ce qui devrait aussi dynamiser l’investissement public comme privé."

Christophe Simon, directeur régional Rhône chez Colas.

Pour Christophe Simon, 2023 devrait aussi offrir son lot de défis à relever. "Le premier défi est humain : Colas recrute et nous travaillons à donner envie à toujours plus de jeunes de rejoindre ce métier passionnant. En parallèle, pour fidéliser nos talents, nous continuons à former et à faire évoluer nos collaborateurs, tout en étant sensibles à la qualité de vie au travail et en s’attachant à donner du sens."

Pour aller plus loin en 2023, nos entreprises doivent continuer de proposer des offres répondant aux enjeux du développement durabledes territoires"

Mais le principal challenge à relever en 2023 restera celui de produire plus "vert". "Sur le sujet, nous tirons un bilan positif de 2022 : multiplication des chantiers avec des revêtements à haute qualité environnementale comme l’Urbalith (perméable, naturel et luttant contre les ilots de chaleur) ; livraison de la toute première pelle Mécalac électrique et réalisation de premiers chantiers 100 % électrique ; recours au transport fluvial pour réduire le nombre de camions sur la route... Pour aller plus loin en 2023, nos entreprises doivent continuer de proposer des offres répondant aux enjeux du développement durable des territoires."

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?