AccueilActualitésCongrès HLM : les acteurs du logement social en attendaient plus

Congrès HLM : les acteurs du logement social en attendaient plus

Le 82e Congrès HLM, qui s’est tenu à Eurexpo-Lyon du 27 au 29 septembre, s’est conclu sur un sentiment d'inachevé pour beaucoup d'acteurs du logement social.
Emmanuelle Cosse, lors du discours de clôture du 82e Cogrès HLM, à Lyon
DR - Emmanuelle Cosse, lors du discours de clôture du 82e Cogrès HLM, à Lyon

Actualités Publié le ,

"Un pacte de confiance." Voilà ce qu’ont demandé les acteurs du logement social au ministre du Logement, Olivier Klein, en clôture du 82e Congrès HLM qui s’est tenu à Eurexpo-Lyon, du 27 au 29 octobre.

Le secteur HLM demande plus de moyens

Mais, force est de constater que toutes leurs revendications n’ont pas été écoutées (TVA à 5,5 %, baisse des APL…). Au grand dam d’Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat, qui a notamment regretté que la suspension de la RLS (réduction du loyer de solidarité) n’ait pas été actée.

"Le secteur HLM a trop souvent, ces cinq dernières, années, été renvoyé à un simple secteur d’activité sur lequel l’Etat pouvait faire des économies, a-t-elle indiqué dans son discours de clôture. Nous sommes beaucoup plus que cela. Nous sommes des bâtisseurs. Nous sommes une force qui a participé à l’accueil des réfugiés ukrainiens. Nous sommes des gestionnaires de long terme qui ont commencé la transition environnementale de longue date. Nous sommes là pour garantir un droit essentiel."

"Mais aujourd’hui, nous n’avons pas suffisamment de moyen. Conséquence, nous faisons face à une baisse progressive de la production de logements sociaux, à un ralentissement de l’accession sociale à la propriété et à un tarissement de nos capacités d’investir. »


Olivier Klein : "Produire, réhabiliter et soutenir"

Un plaidoyer que le ministre du Logement a consciencieusement écouté. Mais pas certain qu’il l’ait totalement entendu.

Même s’il a revendiqué une méthode de "confiance, de transparence et de travail en commun", il a également reconnu que les défis étaient immenses : "Produire, réhabiliter et soutenir le pouvoir d’achat. Mais les relever, c’est une obligation", a indiqué Olivier Klein, qui n’a pas hésité à rappeler sa casquette d’ancien élu local, d’ancien président de l’Anru et… d’ancien locataire de logement HLM.

Eradiquer les 1,8 millio n de passoires thermiques

Le ministre, qui n’a pas évoqué la demande de suspension de la RLS ou la mise en place d’une TVA à 5,5 %, a tout de même précisé qu’une enveloppe supplémentaire de 44 M€, dans le cadre du plan quinquennal Logement d’abord, avait été actée par le gouvernement.

Autres mesures rappelées, en plus des 300 M€ du Fonds national des aides à la pierre (FNAP) dédiés à la construction de 110 000 HLM par an, 200 M€ d’aides à la pierre viseront à réhabiliter les logements sociaux en 2023. Sur l’éradication des 1,8 million de passoires thermiques, Olivier Klein a rappelé l’obligation "d’achever ces efforts largement initiés". Mais ce vaste chantier, selon lui, ne permettra pas à lui seul d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?