AccueilActualitésConjoncture de l'artisanat du bâtiment : un effet de rattrapage… sauf en Auvergne-Rhône-Alpes

Conjoncture de l'artisanat du bâtiment : un effet de rattrapage… sauf en Auvergne-Rhône-Alpes

Après un premier semestre particulièrement difficile (- 12 % au 1er trimestre puis - 24 % au 2e trimestre) marqué par un arrêt des chantiers de près de 2 mois, l'activité de l'artisanat du bâtiment a redémarré progressivement au second semestre de 2020, analyse la Capeb dans sa dernière note de conjoncture (4e trimestre 2020).
Conjoncture de l'artisanat du bâtiment : un effet de rattrapage… sauf en Auvergne-Rhône-Alpes
Jean-Christophe Repon, président de la Capeb : « Les marges des entreprises restent contraintes »

Actualités Publié le ,

Cette activité a connu une hausse de 0,5 % au 3e trimestre, puis s'est accélérée au 4e trimestre avec une croissance de 1,5 % portée notamment par la hausse de l'activité dans le neuf (+ 2,5 % contre + 1 % au 3e trimestre) et un accroissement plus mesuré dans l'entretien amélioration (+ 1 % contre 0 % au 3e trimestre).

Cette fin d'année a bénéficié d'un effet de rattrapage par rapport au premier confinement. Selon l'enquête menée par la Capeb auprès de ses adhérents, 99 % des entreprises déclarent ainsi avoir pu poursuivre leur activité durant le deuxième confinement. 74 % des entreprises déclarent une capacité de production supérieure à 90 %. Cette dynamique permet ainsi de limiter la forte baisse de la croissance attendue sur l'année 2020, avec un résultat négatif de - 9 %, un chiffre relativement moins important que ne laissait présager la situation au 1er semestre.

Cependant, la Capeb reste prudente et alerte sur la baisse des autorisations et des permis de construire à prévoir dans les prochains mois qui va fortement peser sur cette dynamique de croissance. En effet, de décembre 2019 à novembre 2020, 389 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 51 500 de moins qu'au cours des 12 mois précédents.

Auvergne-Rhône-Alpes à la traine

Au 4e trimestre 2020, les évolutions régionales s'avèrent plus différenciées qu'au trimestre précédent. Ainsi, la reprise s'accélère sur la façade Atlantique de même que dans le Centre-Val de Loire, le Grand Est et les Hauts-de-France. Les régions PACA et Occitanie finissent également l'année en forte hausse (+ 4 % chacune). En revanche, l'activité reste en baisse en Île-de-France (- 0,5 %) tandis qu'elle se dégrade en Auvergne-Rhône-Alpes (- 1 %) et en Bourgogne-Franche-Comté (- 1,5 %).

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?