AccueilActualitésConjoncture : un 3e trimestre 2020 en demi-teinte pour la construction en Auvergne-Rhône-Alpes

Conjoncture : un 3e trimestre 2020 en demi-teinte pour la construction en Auvergne-Rhône-Alpes

"Une économie fragile à l'aube de la deuxième vague" : c'est ainsi que l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes intitule sa note de conjoncture pour le 3e trimestre 2020. Zoom sur le secteur de la construction.
Conjoncture : un 3e trimestre 2020 en demi-teinte pour la construction en Auvergne-Rhône-Alpes
STOCKLIB

Actualités Publié le ,

Au troisième trimestre 2020, l'économie d'Auvergne-Rhône-Alpes a retrouvé quelques couleurs après la première vague de la crise sanitaire marquée par un choc économique sans précédent, sans parvenir toutefois à atteindre son niveau d'avant-crise, note l'Insee. Par rapport à la même période de 2019, la perte d'activité était estimée à 5 % en juillet, puis à 3 % d'août à octobre.

En novembre, lors du "reconfinement", la baisse d'activité a été considérable (- 12 %), mais deux fois et demi moins marquée qu'en avril (- 30 %). L'industrie et la construction, mais également les services non marchands, connaissent des pertes beaucoup plus limitées que lors du premier confinement.

+ 1 700 salariés en trois mois

Dans notre région, toujours au troisième trimestre 2020, l'emploi salarié a repris un peu de vigueur (+ 1,7 %). L'emploi intérimaire continue sa croissance (+ 21,5 %) presque au même rythme qu'au deuxième trimestre (23,7 %). Le taux de chômage s'établit à 7,9 % fin septembre 2020, affichant ainsi une hausse par rapport à un deuxième trimestre en trompe-l'œil (6,4 %). Auvergne-Rhône-Alpes fait toutefois partie des quatre régions qui conservent un taux de chômage sous les 8 %.

L'emploi dans la construction gagne 1 700 salariés en trois mois, soit une croissance de 0,9 %, plus faible qu'en France (+ 1,3 %). L'Ardèche fait exception dans la région avec une contraction de 0,8 %, et l'Ain maintient son niveau d'emploi. La Haute-Loire est la plus dynamique avec une évolution de + 1,6 %.

Seul le premier trimestre 2020 a été négatif pour ce secteur dans la région, et le niveau d'avant-crise a été largement dépassé (de 1,1 %). L'Ain, le Cantal ainsi que la Loire ne gomment pas les effets de la crise sanitaire.

La construction de logements continue de décélérer

Sur la période septembre 2019-septembre 2020, 52 400 constructions de logements ont été commencées en Auvergne-Rhône-Alpes. Comparé au cumul annuel de l'année précédente, cela représente un repli de 3,4 %. Cette baisse s'inscrit dans un contexte national encore plus turbulent (- 5,9 %). Le Puy-de-Dôme, l'Ardèche, l'Ain et la Savoie encaissent de forts reculs, allant jusqu'à - 16 % pour cette dernière. La Drôme et la Loire progressent respectivement de 3,8 % et 4,8 %. Le triptyque Haute-Savoie, Rhône, Isère, comptant pour près des deux tiers du total régional, reste quasi stable.

Sur la même période, les autorisations de constructions ne se portent guère mieux et baissent de 4,4 % dans la région, mais à un niveau moindre qu'en France (- 10,1 %). La situation par département est extrêmement hétérogène. Le Puy-de-Dôme perd 41 % de ses autorisations, l'Allier 32 % et l'Isère 20 %. À l'inverse, l'Ain progresse de 11 %, le Rhône garde sa dynamique et augmente de 19 %, permettant ainsi de limiter les pertes régionales.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?