AccueilAinDans l'Ain, le Pipa et Barjane créent l’usine 5.0 clés en mains

Dans l'Ain, le Pipa et Barjane créent l’usine 5.0 clés en mains

C’est un projet innovant qui vient d’être conçu dans le parc industriel de la plaine de l’Ain. L’usine clés en mains répondant aux critères 5.0. : connectée, modulaire, évolutive et respectueuse de son écosystème.
Dans l'Ain, le Pipa et Barjane créent l’usine 5.0 clés en mains
DR

Ain Publié le ,

Cette usine "5.0" est un site à vocation industrielle dont l’aménageur immobilier, le groupe Barjane sera le maître d’ouvrage sur un foncier de 11 ha acquis auprès du Pipa,le syndicat mixte, pour une somme de 5,5M€ (la promesse de vente a été signée récemment) . "Nous avions ce projet de travailler ensemble sur ce projet d’usine clés en mains, avec Léo Barlatier , dirigeant fondateur de Barjane, explique Hugues de Beaupuy, directeur du syndicat mixte. Nous voulions un projet éco-responsable, fourni en énergie renouvelable, et qui soit prêt à l’usage, avec géothermie, chaudière bois, murs trombes (système de chauffage solaire dit « passif »), électricité photovoltaïque, puits de carbone…"

Dans le montage, le syndicat mixte du parc, qui agit pour le compte des collectivités territoriales, a un droit de regard sur l’entreprise accueillie dans l’usine, et ce pendant 15 ans : "C’est un projet co-conçu avec Barjane, même si ce groupe avait un projet technique déjà bien avancé. Les bâtiments sont prévus sur 40 000 m2, avec la possibilité d’être scindé en deux parties pour accueillir deux industriels, l’objectif prioritaire étant de trouver un unique locataire du secteur industriel, même si là encore le projet sera adaptable et réversible si besoin en site de logistique."

Pipa et Barjane veulent monter en sélectivité

Le Pipa accueille 8000 salariés, dans 185 entreprises dont 45 % d’emplois logistiques, 45% d’industriels et 10 % de service : "Notre objectif n’est pas de développer l’activité logistique même si la pression est forte, mais de privilégier la diversité... Monter en sélectivité pour ne pas se pas se retrouver mono-métier à terme…"

Au stade actuel, la promesse de vente court sur trois ans, période pendant laquelle Barjane se doit de trouver le locataire. "Le but du promoteur est de trouver au mieux et au plus vite ses prospects avant de lancer la construction. On peut imaginer accueillir des industries telles que de l’agro-alimentaire, du conditionnement, toutes sortes d’assemblages, santé/pharmaceutique, électronique, ou industrie de process et d’assemblage comme des entreprises des secteurs émergents (énergies renouvelables, robotique…). En revanche, les installations ne sont pas conçues pour de la chimie ou de l’industrie lourdes, nécessitant, par exemple, des cheminées de grande hauteur…"

Le projet a été présenté par Barjane et le Pipa lors du dernier Simi : "Nous sommes sur la ligne de crète de l’exemplarité avec ce projet, mais c’est un choix de notre part et de la part des élus qui ont pris la délibération de courir ce risque." De plus la co-commercialisation se fera également entre le Pipa, Barjane, et le cabinet JLL (Jones-Lang-Lassalle) dans une démarche pro- active auprès des entreprises prospectées par ce cabinet.

Un concept modulable

Le Groupe Franc Architecture a été associé à la démarche pour travailler sur la conception architecturale de l’usine. Le projet bénéficiera de la certification ISO 14001 et vise le niveau HQE Excellent ainsi que l’obtention du label BiodiverCity récompensant les projets immobiliers à haute valeur écologique et valorisant le lien Homme-Nature dans la construction.

Le projet comprend un édifice principal d’une emprise de 42 600 m2 comprenant 4 modules : deux centraux plus particulièrement dédiés à la production, deux situés aux extrémités pouvant servir au stockage (avec 8 quais de chargement chacun) ou à la production. Un espace tertiaire complète l’édifice. Un parking de 502 places en épi sera recouvert d’une ombrière photovoltaïque relié au bâtiment principal par une passerelle. Le site accueille 37 000 m2 d’espaces verts dont une partie aménagée en zone de détente pour les usagers du site et en sentier de découverte de la biodiversité.

Calendrier

  • 6 décembre 2021 : signature du compromis de cession du foncier
  • Fin 2021 : début de la commercialisation
  • 1er trimestre 2022 : dépôt du permis de construire
  • 1er trimestre 2023 : démarrage des travaux
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 30 décembre 2021

Journal du30 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?