AccueilAinDans l'Ain, un chantier de 14 mois pour restaurer la ferme de la Forêt

Dans l'Ain, un chantier de 14 mois pour restaurer la ferme de la Forêt

Véritable témoignage de la vie au XIXe siècle dans le bocage bressan, le site classé monument historique depuis 1930 profite de la mobilisation de Grand Bourg Agglomération.
Dans l'Ain, un chantier de 14 mois pour restaurer la ferme de la Forêt
DR

Ain Publié le ,

La ferme bressane de la Forêt à Courtes présente des caractéristiques architecturales remarquables. Elles justifient en tous cas l’offensive déclenchée par l’agglomération de Bourg-en-Bresse pour la remettre en valeur et en faire l’un des points forts de la politique touristique de la collectivité présidée par le maire de la cité burgienne, Jean-François Debat.

Ferme de la Fôret : livraison du chantier annoncée en 2023

Le chantier a démarré pour une durée de 14 mois avec les travaux de restauration des bâtiments historiques et la construction du nouvel accueil et la valorisation paysagère. A partir de janvier 2023, les contenus multimédia et les éléments scénographiques du parcours de visite seront installés (stations extérieures, mobilier, panneaux didactiques). La livraison est annoncée pour courant 2023.

La ferme est classée aux Monuments historiques depuis le 11 octobre 1930, notamment grâce à sa cheminée sarrasine dont la mitre carrée à deux étages ajourés est couronnée par une pyramide et une croix en fer forgé. La balustrade à croisillons ne manque pas d’intérêt avec sa galerie en encorbellement, signe de la richesse des propriétaires.

La cheminée sarrasine offre des dimensions impressionnantes : 12 m de haut avec une hotte de 4 m de côté à sa base. La poutre maîtresse du corps de logis soutient le toit depuis 1581. D’une section de 60 X 70 cm, elle pèse quatre tonnes. Quant aux espaces extérieurs, ils sont constitués d’un jardin potager, un verger avec des variétés locales, une vigne et des champs de semences anciennes.

La configuration globale est particulière, l’édifice n’ayant pas toujours présenté son visage actuel. La partie nord du corps de logis a notamment été démontée vers 1900.

Le reportage complet à retrouver dans notre édition du 4 août

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 21 juillet 2022

Journal du21 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?