AccueilActualitésDans les travées du Mondial du bâtiment 2022

Dans les travées du Mondial du bâtiment 2022

L’édition 2022 du Mondial du bâtiment s’est achevée, jeudi 6 octobre, à Paris. Et si le bilan est plus que satisfaisant, avec des chiffres en hausse, l’essentiel était ailleurs.
Le Mondial du bâtiment, qui réunit les salons Batimat, Interclima et Idéobain, a enregistré une fréquentation en hausse de 15 %.
Mondial du bâtiment - Le Mondial du bâtiment, qui réunit les salons Batimat, Interclima et Idéobain, a enregistré une fréquentation en hausse de 15 %.

Actualités Publié le ,

Après quatre éditions en Seine-Saint-Denis, le Mondial du bâtiment faisait son grand comeback à Paris, à l’occasion du millésime 2022 de l’évènement à ne pas rater pour tous les professionnels de la construction. Et, à en croire les allées gorgées de visiteurs pendant quatre jours, personne ne s’en est plaint.

15 % de fréquentation en plus pour le Mondial du bâtiment

"Franchement, c’est quand même beaucoup mieux ici, Porte de Versailles", indique Jacques, un habitué des Pays-de-la-Loire. Et ça ne sont pas les chiffres qui vont lui donner tort puisque, après une lente décrue entamée au milieu des années 2000, le Mondial du bâtiment, qui réunit les salons Batimat, Interclima et Idéobain, a enregistré une fréquentation en hausse de 15 %. "La proposition que nous avons faite aux exposants comme aux visiteurs les a indéniablement séduits, indiqueGuillaume Loizeaud, directeur de l’évènement. Et le retour à la Porte de Versailles est évidemment un atout important."

Batimat : "Une vraie visibilité"

Au-delà des chiffres, c’est bien dans le ressenti exprimé que ce Mondial 2022 peut être classé dans la catégorie des réussites. "Pour nous, ça a été une superbe opportunité de montrer tout ce que l’on a pu faire depuis trois ans et la crise Covid, indique Vincent Coffy, directeur technique de SGB/Hunnebeck France, spécialisée dans les coffrages et les étaiements et basée à Trévoux, dans l’Ain. Batimat, c’est aussi un moyen, en peu de temps, d’avoir une grande visibilité. Et ça permet enfin de faire des affaires."


Un avis partagé par un spécialiste de l’outillage, également présent dans un des six pavillons de la Porte de Versailles. "On devrait repartir de Paris avec des carnets de commandes pleins. Ça prouve bien que le Mondial, c’est avant tout un rendez-vous business." Pour Nicolas, visiteur, en revanche, "on vient ici surtout pour se montrer. On retrouve les collègues, on discute, on partage nos méthodes de travail. C’est un peu du travail à long terme".

Le bâtiment, une filière d’avenir

Mais le Mondial, c’est aussi un moyen de créer quelques vocations. Pour s’en convaincre, il suffisait de jeter un œil, mercredi 4 octobre, à l’enthousiasme affiché par les nombreux jeunes présents dans les allées.

"Ceux qui doutent du dynamisme de la filière n’ont qu’à venir ici, indique un responsable pédagogique. C’est vraiment la preuve vivante que le milieu de la construction peut attirer de plus en plus de jeunes dans les prochaines années."

Même son de cloche pour Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable qui, lors d’une conférence, a lâché : "Si je devais conseiller un secteur d’activité à un jeune en âge de faire un choix, je lui dirai mille fois d’aller dans le bâtiment. Les opportunités y sont énormes !"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?