AccueilSavoieDavid Gandaubert, président de BTP Savoie : "S’appuyer sur les forces de notre territoire"

David Gandaubert, président de BTP Savoie : "S’appuyer sur les forces de notre territoire"

Pour le président de BTP Savoie, David Gandaubert, en 2023, "face à la récession, il faut nous appuyer sur les forces de notre territoire."
David Gandaubert, président BTP Savoie.
B.F. - David Gandaubert, président BTP Savoie.

Savoie Publié le ,

Comment les adhérents de BTP Savoie ont vécu 2022 ?

David Gandaubert, président de la fédération BTP Savoie : En 2022, nos entreprises ont pris de plein fouet la crise des matériaux et la crise énergétique et, aujourd’hui, elles font tampon pour absorber cela sans pouvoir appliquer le vrai prix de la construction aux clients. D’autant plus que ce contexte inflationniste est parti pour durer, remettant en cause aussi certains chantiers, voire annulant ou décalant des projets.

"Même si le carnet de commandes diminue, on a encore de l’activité"

Quand on fait un zoom macro-économique, avec la hausse des taux d’intérêt, on voit bien que l’effet ciseau n’est pas bon. Malgré tout, on a la chance d’avoir une inertie assez forte dans le BTP où, même si le carnet de commandes diminue, on a encore de l’activité. La preuve étant que l’on a du mal à recruter.

Surtout, le point important pour nous, en Savoie, est de s’appuyer sur les forces de notre territoire, une démographie positive, un département attractif, une économie de la montagne qui se doit d’être dynamique et un Lyon-Turin qui donne de l’activité pour les dix ans à venir, ce qui devrait nous permettre de faire moins pire que les prévisions nationales, à condition que l’ensemble de la chaîne de construire en soit consciente et que tout le monde tire dans le même sens.

L’objectif de notre mandat, à la fédération, est d’avoir un fort ancrage local et d’être pro-actif en associant, au sein d’ABC73, structure que nous avons créée, tous les acteurs"

Comment faire face aux prévisions inquiétantes pour 2023 ?

Pour cela, il nous faut des élus bâtisseurs qui, s’appuyant sur des collectivités aux taux d’endettement acceptables, fassent preuve de courage pour ne pas rompre la chaine des investissements qui feront levier sur tous les acteurs et permettront de répondre à tous les besoins du département.

Il faudra notamment absorber l’augmentation prévue de 97 000 habitants d’ici à 2040, ce qui va nécessiter 58 000 logements. En assurer la construction sera un impératif, tout comme la rénovation de l’existant notamment pour atteindre la performance thermique voulue. Dans cette optique, l’objectif de notre mandat, à la fédération, est d’avoir un fort ancrage local et d’être pro-actif en associant, au sein d’ABC73, structure que nous avons créée, tous les acteurs (maîtres d’ouvrages, promoteurs, bailleurs sociaux, maîtres d’œuvres, architectes) pour faire du lobbying auprès des élus.

"A nous d’attirer les forces vives de demain"

Une démarche collective qui est le seul moyen d’être pertinent et que chacun ne tire pas dans son coin. Autre axe de travail, face aux nombreuses réglementations, même si on est jamais contre, nous ferons tout pour quelle soient adapter aux spécificités de notre territoire. On a la chance d’être une profession offrant un ascenseur social à partir de métiers évolutifs tournés vers les nouvelles technologies, la transition énergétique, avec des chantiers d’exception. A nous d’attirer les forces vives de demain.

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?