AccueilRhôneRenouvellement urbain / Vers un nouveau visage des Minguettes

Renouvellement urbain / Vers un nouveau visage des Minguettes

Il aura fallu 5 secondes vendredi 2 avril pour que disparaissent de l'horizon les 15 étages de la barre Monmousseau du plateau des Minguettes de Vénissieux.
Renouvellement urbain / Vers un nouveau visage des Minguettes

Rhône Publié le ,

Les 25000 tonnes de béton se sont effondrées laissant échapper un nuage de poussière sur tout le quartier pendant une dizaine de minutes. La montagne de gravats qui s'élève sur le site doit être dégagée d'ici à septembre, et la restructuration du secteur viendra ensuite, par phases, à partir de 2022-2023, selon la maire Michèle Picard, qui précise : « L'objectif est de remailler les quartiers entre eux, cette démolition est une étape importante de l'opération d'envergure Marché Monmousseau Balmes (23 hectares) qui vise à poursuivre l'aménagement du cœur du plateau en réorganisant le marché et développant une offre diversifiée de logements. Il s'agit également de mieux relier le quartier au centre-ville en soignant la qualité environnementale du projet. »

1026 logements neufs

Plus largement, le NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain) comporte une requalification de la place du marché, la création d'une halle de marché, la programmation d'équipements : construction d'une crèche dans les Balmes, démolition puis reconstruction de l'école Charles Perrault, démolition du gymnase Jacques Brel puis construction d'un nouveau gymnase sur un autre emplacement, démolition puis reconstruction de la piscine Auguste Delaune ; création d'un parc linéaire d'1 ha dans les Balmes ; la construction de 1 026 logements neufs, la réhabilitation et résidentialisation de 260 logements de la résidence Édouard Herriot

La barre Monmousseau a été construite en 1967, sa démolition s'inscrit dans une longue lignée commencée le 9 juin 1983, et qui se poursuit actuellement avec la petite barre toute proche, accueillant 87 familles en cours de relogement, et sa démolition envisagée en 2023.

Coût : 12,5 millions

C'est dans le cadre du NPNRU qu'ICF Habitat Sud-Est Méditerranée, propriétaire et gestionnaire de l'immeuble rue Monmousseau, a organisé cette démolition ; une étape qui marque l'achèvement du vaste plan ayant permis de reloger les 197 ménages habitant la barre. Le matin du 2 avril, dès 6h30, les riverains des immeubles concernés par le périmètre d'évacuation ont été pris en charge dans des gymnases avec café et collation.

L'Etat, principal financeur à 80% via le NPNRU, a fait le total. Une démolition comme Monmousseau a mobilisé 12,5 millions d'euros (dont 6M€ de désamiantage) sur plus de trois ans de projet. Les autres financeurs sont la Métropole (10%) et le bailleur social ICF (filiale de la SNCF, 10%). 55% des familles ont été relogées sur Vénissieux, 38% sur la Métropole, 67 % dans le parc de logements du bailleurs ICF.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?