Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Depuis Saint-Priest, des chantiers d'envergure pour NGE et ses 1200 salariés

le - - Actualités

Depuis Saint-Priest, des chantiers d'envergure pour NGE et ses 1200 salariés

Denis Labouèbe, directeur opérationnel Sud Est de NGE (Nouvelles Générations d'Entrepreneurs), fait le point sur les activités du groupe en Auvergne-Rhône-Alpes. Les équipes régionales sont mobilisées sur plusieurs chantiers d'envergure. Revue de détails des compétences, des opérations en cours et des perspectives de développement.

Quelle est la présence de NGE en Auvergne-Rhône-Alpes ?

"Dans la région, NGE compte deux directions régionales : la direction Auvergne-Rhône-Saône à Saint-Priest et la direction Savoie-Vercors-Vivarais à Tullins qui réunissent les métiers historiques du groupe : Guintoli pour les VRD et terrassements, EHTP pour l'eau et l'assainissement, Siorat pour les travaux routiers et NGE Génie Civil. Le siège social de la filiale NGE Fondations, spécialisée dans la géotechnique et la mécanique des sols et des roches, est également implanté à Saint-Priest.

Le territoire accueille aussi plusieurs agences multi-métiers et des implantations de différentes filiales nationales, notamment SOC (traitement des eaux et travaux d'assainissement), Agilis (équipement de la route, sols sportifs et aménagement des espaces), TSO et TSO Caténaires (travaux ferroviaires). Enfin, nous avons 8 sites industriels, entre autres pour la fabrication d'enrobés. Sur le périmètre Auvergne-Rhône-Alpes, le groupe NGE emploie 1 200 salariés."

Des chantiers autoroutiers en cours

Quels sont vos principaux chantiers de référence et en cours ?

"NGE réalise plus de 200 chantiers par an en Auvergne-Rhône-Alpes sur l'ensemble des métiers. Sur la compétence route, nous avons trois chantiers d'envergure : l'élargissement à 2 X 3 voies de l'A75 entre Clermont-Ferrand et Le Crest, le noeud autoroutier de l'A71 dans l'Allier et le noeud autoroutier de Chambéry Nord. En VRD, nous avons des marchés d'entretien pluriannuel avec de nombreuses collectivités comme Lyon, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne.

Nous avons également réalisé les travaux pour le tramway de Saint-Etienne ainsi que le site propre de la ligne C3 du Sytral. Et nous sommes dans la dernière phase pour des travaux voie ferrée, de lignes aériennes de contact et de VRD pour le prolongement de la ligne de tramway T2 jusqu'à Confluence.

En génie civil, nous gérons les travaux de construction de la station Saint-Genis-Laval pour le métro B et avons mené le chantier de déconstruction/reconstruction du pont de la Buissière en Isère. Sur le chantier du Lyon-Turin, nous prenons part à des opérations d'aménagement, de génie civil et de terrassement de chaussées, et nous attendons des réponses sur d'autres lots. Nos activités d'entretien nucléaire sont également importantes dans la région tout comme nos opérations liées à la renaturation des rivières qui sont en développement."

Que pèse l'ensemble de ces activités ?

Les métiers VRD/terrassement représentent environ 80 M€ de chiffre d'affaires annuel, le génie civil 20 M€, la route 20 M€ et les canalisations 15 M€.

© NGE - Travaux de parois moulées et fondations, de terrassement et VRD, et de génie civil pour la nouvelle station du métro B.

Des pistes de développement pour demain

Quelles sont vos pistes de développement ?

"Certaines activités devraient se renforcer dans les années à venir. C'est le cas de la déconstruction ainsi que la gestion des sols pollués qui pourrait nous amener à ouvrir de nouveaux sites.

Les autres axes de réflexion concernent les travaux d'environnement auxquels nous pourrions ajouter une branche création et entretien d'espaces verts. Nous souhaitons également développer les activités de travaux électriques qui sont portées par la filiale Lacis. Nous avons toujours privilégié un développement par croissance interne, mais d'autres options ne sont pas écartées."

Quels sont les objectifs régionaux des dernières filiales créées ?

"NGE Connect, dédiée aux solutions smart city et à la transition numérique des territoires, cible les villes moyennes. Avec des compétences spécifiques dans les aménagements aéroportuaires et de marinas, nous avons sans doute des opportunités à saisir. Et sur le déploiement de la fibre, nous n'avons pas encore de marché en Auvergne-Rhône-Alpes.

L'activité de développement immobilier de NGE Immobilier sera un excellent vecteur de travaux pour les entreprises du groupe, notamment les activités de construction de Cardinal Edifice, même si nous n'avons pas encore de projets en cours dans la région."

" Davantage d'inquiétudes pour 2022 "

Moins connue, la brique financement de projet, via NGE Concessions, joue un rôle essentiel. Quelles réalisations ont pu se concrétiser dans la région ?

"Le premier partenariat public-privé (PPP) dédié à un projet d'aménagement urbain en France a été signé avec la communauté de communes Valserhône dans l'Ain, pour des travaux de rénovation à Bellegarde-sur-Valserine. Le montage financier de ce PPP de 15 ans a été proposé et conçu par NGE Concessions. Les travaux ont permis de renouveler l'ensemble des réseaux d'eau, des enrobés et des trottoirs et de créer de nouveaux espaces verts.

Cinq métiers de NGE ont été impliqués dans cette opération, achevée mi-2019, qui a concerné 6,6 km de voies, 4 km de routes départementales et 70 000 m2 de surface aménagés et équipés en mobilier urbain. Dans le Cantal, le contournement de Saint-Flour, confié par le conseil départemental à NGE Concessions dans le cadre d'un marché de partenariat de 20 ans, a été inauguré il y a un peu plus d'un an après 22 mois de travaux. Trois filiales de NGE ont pris part aux travaux qui s'élevaient à 30 M€. Dans le cadre du marché, le groupe assure désormais la maintenance et le gros entretien jusqu'à la fin du contrat."

Comment envisagez-vous le niveau d'activité cette année ?

"Pour 2021, nous avons un carnet de commandes rempli à 85 % et donc une bonne visibilité de nos activités. En revanche, nous avons davantage d'inquiétudes pour 2022. La commande publique génère aujourd'hui 80 % de notre activité, et le privé ne représente que 20 % de notre clientèle. Nous avons une marge de progression sur ce segment qui, dans nos secteurs de compétences, représente habituellement autour de 30 % de chiffre d'affaires."

© NGE

"Nous avons su conserver un esprit PME et des circuits de décision courts"

Quels sont vos principaux chantiers à venir ?

"Dès le mois prochain, nous interviendrons sur les travaux de doublement de la RN88 à Yssingeaux, puis en avril, nous serons présents sur le chantier de la déviation d'Aurillac. Toujours en Auvergne, nous serons mobilisés sur le projet de méthanisation de la station d'épuration de Clermont-Ferrand. En région lyonnaise, nous participons à la ZAC du Vallon des Hôpitaux à Saint-Genis-Laval. Pour le compte de la
SNCF, nous mènerons des opérations sur des ouvrages d'art à Tarare et à Goncelin."

Prévoyez-vous des recrutements cette année ?

"Actuellement, nous avons besoin de recruter une quarantaine de personnes sur la région. Nous cherchons différents profils comme des poseurs-canalisateurs, des maçons VRD, des conducteurs d'engins, des ingénieurs travaux, des topographes, des projeteurs… Nous avons aussi besoin d'embaucher des patrons de centre de profit pour développer l'activité travaux électriques."

Qu'est-ce qui peut séduire les nouveaux talents dans l'ADN de NGE ?

"Nous avons trois mots d'ordre : transparence, ambition et unité. Notre groupe, qui emploie 13 500 personnes, a su conserver un esprit PME et des circuits de décision courts. Nous sommes aussi fortement engagés dans la formation, l'intégration et l'embauche des jeunes, notamment grâce à notre école Plate-Forme, agréée CFA.

Autre point essentiel : nos salariés peuvent grandir dans l'entreprise et gravir les échelons. J'en suis le parfait exemple puisque j'ai intégré NGE en tant que stagiaire pendant mes études d'ingénieurs à l'ESTP."

Le groupe NGE en Auvergne-Rhône-Alpes

Plus de 200 chantiers par an

Un effectif de 1 200 salariés

80 M€ de chiffre d'affaires en VRD/terrassement

20 M€ de CA en génie civil

20 M€ de CA route et 15 M€ de CA canalisations

2 directions régionales, 9 agences multi-métiers, 5 implantations de filiales nationales spécialisées, 8
implantations industrielles

40 offres d'emploi à pourvoir immédiatement




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer