Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Deux nouvelles lignes de bus TCL pour rallier « Saint-Ex »

le - - Rhône

Deux nouvelles lignes de bus TCL pour rallier « Saint-Ex »
© Michel Godet

Il n'aura fallu que deux mois au Sytral, suite à la décision du Tribunal administratif de Lyon autorisant d'autres lignes de transport en commun vers l'aéroport Lyon-Saint Exupéry, pour mettre en place deux nouvelles liaisons TCL. Ces dernières auront, dès le 2 septembre pour la ligne 47 et début 2020 pour la ligne 48, également le mérite de compléter les connexions de transport urbain à l'est de l'agglomération.

Certes, ces liaisons Lyon Saint-Exupéry seront loin d'être directes et rapides, mais elles auront au moins le mérite d'être facturées au prix d'un simple ticket TCL ! Pour rallier l'aéroport depuis Lyon Part-Dieu, il vous faudra prendre le tram T3 jusqu'à Meyzieu Z.I., puis emprunter le bus 47 (liaison quotidienne de 5 h 55 à 00 h 08 toutes les 30 mn), soit une durée de transport légèrement supérieure à 1 h avec une douzaine d'arrêts (Terminus à Saint-Laurent-de-Mure). Début 2020, le bus 48 reliera, toutes les 35 mn et en une demi-heure (de 6 h 30 à 21 h), l'arrêt Bornicat (Genas) à l'aéroport, ce qui représente une dizaine d'arrêts. À noter qu'à la station Meyzieu Z.I., un parking relais et un parking vélo seront à la disposition des usagers.

Dans un premier temps et pour une durée de deux années à titre expérimental, les lignes 47 puis 48 seront opérées par l'autocariste Berthelet, pour le compte et avec les couleurs du Sytral, et avec neuf bus roulant au GNV.

Pour mémoire, Rhônexpress vient de faire appel la semaine dernière de la décision du TA quant à sa « perte d'exclusivité », elle qui facture un aller simple en moins de 30 mn (de 4 h 25 à minuit) de 9,90 € à 16,30 € selon la formule et le mode d'achat. Aussi, au-delà de l'actuelle « rivalité » Rhônexpress – Sytral, la présidente du syndicat de transport métropolitain Fouziya Bouzerda note que « les deux solutions proposées pour aller prendre l'avion sont complémentaires. L'un proposant des tarifs attractifs mais des délais d'acheminement plus longs, pour des usagers moins pressés et économes, et l'autre une liaison directe mais plus onéreuse ».

En attendant, « cette alternative sera un plus pour les usagers de Lyon-Saint Exupéry » a noté Tanguy Bertolus, président du directoire des Aéroports de Lyon, tandis que Fouziya Bouzerda estime que cela « contribuera à la dynamique économique du territoire de la Communauté de communes de l'est lyonnais ».




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer