AccueilActualitésDominique Guiseppin craint "le manque de confiance et le repli sur soi"

Dominique Guiseppin craint "le manque de confiance et le repli sur soi"

Le président de la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes Dominique Guiseppin réagit aux mesures gouvernementales encadrant le reconfinement, notamment la possibilité de pouvoir continuer l'activité du bâtiment.
Dominique Guiseppin craint

Actualités Publié le ,

Dominique Guiseppin, président de la Capeb Aura, attend avant de juger des effets du reconfinement pour la filière. "Pour que les chantiers continuent, il faut que tous les acteurs autour des entreprises continuent à fonctionner : l'approvisionnement, tous les services administratifs qui instruisent les dossiers… Il faut que les clients gardent confiance dans leurs artisans. Nous avons fait une grosse campagne sur ce thème : "Votre artisan respecte les gestes barrières, j'ouvre ma porte". Si les gens confinés chez eux ne veulent pas que l'on vienne travailler, ça va être compliqué", grimace-t-il.

"Nous avons la chance de pouvoir continuer à travailler"

"Et puis, pour ceux qui ne pourront pas continuer à travailler, il faut conserver toutes les aides existantes. Ce qu'il ne faudrait pas et qui peut casser cet élan, c'est un manque de confiance et de repli sur soi", ajoute le président de la Capeb Aura, qui a une pensée forte pour d'autres professions.

"Nous avons la chance de pouvoir continuer à travailler. Mais la Capeb est membre fondateur de l'U2P [Ndlr : Union des entreprises de proximité], dont je suis le premier vice-président régional, et aujourd'hui je pense surtout à mes collègues commerçants de proximité qui ne peuvent pas ouvrir alors qu'ils ont fait souvent des efforts énormes pour mettre les gestes barrière en place. Et aux professions qui ont des stocks pour les fêtes de fin d'année et ne pourront rien vendre pendant un mois."

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?