AccueilActualitésDPE : après l'étude de Hello watt, les diagnostiqueurs de la Fnaim répondent

DPE : après l'étude de Hello watt, les diagnostiqueurs de la Fnaim répondent

La chambre des diagnostiqueurs de la Fnaim est montée au créneau pour dénoncer une étude "erronée" sur le DPE publiée par Hello watt
Les diagnostiqueurs de la Fnaim dénoncent l'étude publiée par Hello Watt.
Shutterstock - Les diagnostiqueurs de la Fnaim dénoncent l'étude publiée par Hello Watt.

Actualités Publié le ,

En ce début d'année 2023, Hello watt a publié une nouvelle étude qui dénonce la fiabilité du DPE (diagnostic de performance énergétique). Elle démontre, selon une enquête menée auprès de 200 logements, que les DPE"ne sont pas beaucoup plus précis que s'ils étaient attribués au hasard". Ainsi, selon l'étude, 71% des DPE ne correspondent pas à la consommation mesurée par Linky et Gazpar.

Une étude sur le DPE "purement scandaleuse"

De quoi faire bondir la chambre des diagnostiqueurs de la Fnaim. "Le moment est bien choisi. Alors qu’il prend encore un peu plus de poids avec les premières interdictions de location de passoires en vigueur depuis le 1er janvier, cette étude tente à accréditer la thèse que le DPE n’est pas fiable afin de permettre à ceux qui ne veulent pas faire de travaux de rénovation de trouver une échappatoire ; c’est purement scandaleux", indique Yannick Ainouche, président de la Chambre des diagnostiqueurs Fnaim.

Le DPE est un mauvais prédicteur de la consommation énergétique des logements, au point qu’une estimation purement aléatoire aurait des performances similaires." (Hello Watt)

Pourtant, pour Hello Watt, "le DPE est un mauvais prédicteur de la consommation énergétique des logements, au point qu’une estimation purement aléatoire aurait des performances similaires. Même si le DPE n’est pas conçu pour être un estimateur précis de la consommation, puis qu’il simule un comportement normalisé et ne prend en compte qu’une part de la consommation énergétique, le manque de corrélation entre DPE et consommation est inquiétant et pourrait indiquer un problème dans sa méthodologie, sa pertinence ou son implémentation."

Faux selon la Fnaim. "Le DPE n’est en aucun cas un "prédicateur" de la consommation d’énergie d’un logement, puisque la
consommation d’énergie est inhérente aux modes de vie de chaque usager. Le DPE est un indicateur qui donne une tendance de consommation, et cette tendance va être plus ou moins accentuée par l’usage du logement par ses habitants. Bien entendu une passoire énergétique reste une passoire énergétique dès lors que l’appartement ou la maison en question serait mal isolé(e), avec des fenêtres en simple vitrage… Cette étude n’a aucun sens."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?