AccueilActualitésEcully : la start-up Blicko digitalise le métier de plombier

ENTREPRISES Ecully : la start-up Blicko digitalise le métier de plombier

La start-up basée à Ecully propose d’accéder en ligne à l’expertise d’un plombier et de bénéficier d’un chiffrage précis des travaux. Libre ensuite au client de réaliser lui-même les travaux ou de faire intervenir un professionnel du réseau.
Ecully : la start-up Blicko digitalise le métier de plombier
© Egerie photographies

Actualités Publié le ,

Expert des tuyaux et des raccords depuis bientôt 25 ans, Grégory Granger a créé son entreprise de plomberie traditionnelle en 2006 à l’âge de 21 ans. Après 15 ans à développer Excel Plomberie, il a fait le pari de proposer un nouveau concept en misant sur le digital.

"Si on n’a pas un plombier dans ses connaissances, le problème de plomberie peut vite être une source d’inquiétude. Les clients redoutent une arnaque, un délai d’intervention trop long, des travaux mal réalisés. Blicko veut redorer l’image de la profession, écornée par une minorité, en apportant qualité, rapidité et transparence", résume l’entrepreneur qui s’est associé avec Jean-Michel Steiger, ancien expert-comptable, et Michel Fages, expert en numérique.

Une visioconférence pour poser un diagnostic précis

Blicko change la manière d’appréhender la plomberie grâce aux outils digitaux. Sur la plateforme en ligne, le client est invité à créer son compte et à décrire son problème, photos ou vidéo à l’appui, sur sa chasse d’eau, son chauffe-eau ou un radiateur par exemple.

"Le client est contacté pour une visio-conférence afin de recueillir des informations complémentaires. Notre plombier pose alors le diagnostic en détaillant les gestes et techniques pour la réparation et l’outillage et les fournitures nécessaires. Un rapport et un film de la visio est envoyé au client ainsi qu’un devis avec un chiffrage détaillé et fixe", explique Grégory Granger qui souligne que ce service, qui économise les temps et les coûts de déplacement, est gratuit et sans engagement.

"Ils n’ont plus à s’occuper du démarchage, des devis, de la négociation, des explications d’intervention, des relances facture"

En effet, le client peut choisir de réaliser lui-même les travaux ou demander l’intervention d’un professionnel. "Nous sommes en train de constituer un réseau d’artisans plombiers partenaires, en priorité dans les grandes villes françaises, pour sous-traiter les réparations", fait savoir Jean-Michel Steiger.

En permettant aux plombiers de se concentrer sur leur métier, Blicko pense pouvoir les séduire. "Ils n’ont plus à s’occuper du démarchage, des devis, de la négociation, des explications d’intervention, des relances facture", met en avant Jean-Michel Steiger. En contrepartie de ce service, une commission de 20 % est prélevée sur le montant HT des travaux.

Levée de fonds de 1 M€

Si le service s’adresse aux particuliers,Blicko souhaite aussi nouer des partenariats avec des régies, syndics de copropriété ou encore conciergeries d’entreprise. "La relation étant désintermédiée, il n’y a ni perte d’information, ni perte de temps. Le gestionnaire est serein car il n’a pas à s’impliquer directement dans le process. Notre vidéo de fin de chantier assure une traçabilité des travaux et facilite le suivi d’intervention", fait valoir Grégory Granger.

Pour se développer auprès de ses différentes cibles et accentuer la digitalisation, notamment avec une marketplace des plombiers, la start-up d’Ecully prépare une levée de fonds au printemps 2022.

"Nous tablons sur 800 000 € à 1 M€", précise Jean-Michel Steiger. Aujourd’hui, Blicko enregistre une cinquantaine de demandes par mois, mais devrait très vite monter en puissance. Sur l’exercice 2022, les associés visent un chiffre d’affaires de 1 M€.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?