AccueilSavoieEnvironnement / Pour la sauvegarde des milieux naturels

Environnement / Pour la sauvegarde des milieux naturels

Le conservatoire d'espaces naturels de Savoie et le parc national de la Vanoise renforcent leur partenariat pour mener des actions communes favorisant le maintien de la biodiversité des territoires.
Environnement / Pour la sauvegarde des milieux naturels

Savoie Publié le ,

A cet effet, une convention-cadre a été signée au refuge de Plandu- Lac (Val-Cenis Termignon) pour une durée de 5 ans. Elle établit les champs de collaborations possibles entre les deux structures, comme la connaissance des espèces et milieux naturels, en particulier sur les zones humides, l'animation territoriale ainsi que la sensibilisation et l'éducation à la nature. Le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie (CEN Savoie) et le parc national de la Vanoise collaborent de longue date.

Certaines de leurs missions respectives sont proches et complémentaires à l'échelle départementale, en particulier pour la sauvegarde et la gestion des milieux naturels et le porter à connaissance des publics. Le parc est également membre du conseil d'administration du CEN Savoie. Des années de travail en commun et d'échanges techniques ont permis la réalisation de projets d'envergure comme, à partir de 2005, l'édition d'une collection de documents « Découvrir le patrimoine naturel » de communes du parc, prémices des actuels atlas communaux de la biodiversité.

À noter également, la réalisation du premier inventaire complet des zones humides en coeur de parc. Complémentarité des compétences Aujourd'hui, le parc et le CEN Savoie renforcent leur collaboration et veulent favoriser la complémentarité de leurs compétences dans différents domaines, comme par exemple la connaissance et la gestion des zones humides.

Sur ce sujet, le Parc souhaite continuer à bénéficier de l'expertise du conservatoire, notamment grâce à ses compétences en hydrologie et en pédologie. Le Parc pourra également être amené à faire appel à l'expérience du CEN Savoie en termes de concertation locale, par le biais d'échanges inter-équipes. Pour le conservatoire, ce partenariat permettra de bénéficier de l'expertise technique du parc en matière de connaissance des espèces et des milieux d'altitude… Mais également en matière d'accueil des publics et de communication.

Avec cette nouvelle convention-cadre, des points d'étape annuels seront l'occasion de tracer une feuille de route des actions communes. L'impact des activités humaines Cette année, le partenariat porte sur l'accompagnement de la commune de Belleville (commune adhérente du Parc) pour la conduite de travaux d'envergure sur la tourbière du Plan de l'eau afin de restaurer le fonctionnement de cette zone humide remarquable, classée en arrêté préfectoral de Protection de Biotope.

Les deux structures concentreront également leurs efforts à la recherche des moyens financiers pour monter et conduire des projets communs visant à réduire les impacts des activités humaines sur les espèces et milieux sensibles au changement climatique par l'adaptation des usages. Selon Michel Delmas, président du Conservatoire d'espaces naturels de Savoie, il apparaît « essentiel que l'un et l'autre mettent en synergie leur compétences respectives au service de la biodiversité ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?