AccueilActualitésFabio Rinaldi, président du directoire de BigMat : "Nous misons sur une année négative"

Fabio Rinaldi, président du directoire de BigMat : "Nous misons sur une année négative"

Le président du directoire de BigMat, Fabio Rinaldi, se veut réaliste au moment d'évoquer les perspectives pour 2023, pour la filière négoce du BTP.
Fabio Rinaldi, président directoire de Big Mat.
DR - Fabio Rinaldi, président directoire de Big Mat.

Actualités Publié le ,

L'année 2022 aura été marquée par un net recul par rapport à 2021. Qu'attendre de 2023 ?

Pour 2023, on peut s'attendre à un début d'année correcte. Aujourd'hui, l'activité se maintient pour les professionnels, dû aux retards de chantier accumulés ces derniers mois. Les carnets de commande de l'artisanat offrent aussi un peu de visibilité. Mais, après le premier semestre, ça sera beaucoup plus compliqué. Depuis six mois, on constate une baisse régulière des ventes de logements neufs, aux alentours de 25 %. Ça veut dire autant de chantiers en moins en 2023 et 2024. Globalement, nous misons sur une année négative, avec une activité en retrait.

"La rénovation énergétique. C'est là que le plus gros potentiel d'activité se trouve pour les années à venir."

La mise en place de la REP au 1er janvier (NDLR : elle rentrera en application réellement le 1er mai) va-t-elle entraîner des changements pour BigMat ?

Oui, évidemment. C'est une réglementation qui s'annonce compliquée à gérer pour l'ensemble de la profession. En tant que négociant, nous devons former nos équipes, faire les développements nécessaires sur nos systèmes d'information pour intégrer l'éco-contribution et se préparer à l'expliquer aux clients. Et derrière, il faudra gérer tout l'administrative, faire le reporting de l'éco-contribution liée à nos achats… Ça va faire beaucoup de nouveautés à intégrer pour être prêts d'ici le 1er mai.

Quels sera le plus gros défi à relever pour BigMat en 2023 ?

Dans un marché comme celui-ci, nous nous devons de garder notre agilité et notre résilience, notamment dans le secteur de la rénovation énergétique. C'est là que le plus gros potentiel d'activité se trouve pour les années à venir.

Partager :

Ce que les acteurs du BTP imaginent pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?